Dijon : Un rassemblement pour la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple, dimanche 9 novembre

Le deuxième rassemblement de Dijon pour la réhabilitation des fusillés pour l’exemple de la guerre de 14-18 se tiendra dimanche 9 novembre à 10h place de la République. 132 rassemblements similaires auront lieu en France dans les prochains jours.

Lire le communiqué ci-dessous.

“Les associations suivantes :
Association nationale des cheminots anciens combattant de Côte d’Or (ANCAC), Association Républicaine des Anciens Combattants de Côte-d’Or (ARAC), Cercle Marcel Martinet de la Libre Pensée – Dijon, Fédération départementale de la Libre Pensée de Côte-d’Or, Institut d’Histoire sociale de la CGT Côte-d’Or (IHS-CGT 21), Le Mouvement de la Paix de Dijon et Côte-d’Or

appellent, une nouvelle fois, les citoyennes et les citoyens épris de justice à un rassemblement pacifiste,

DIMANCHE 9 NOVEMBRE 2014, A 10H00,
PLACE DE LA REPUBLIQUE A DIJON,
POUR LA REHABILITATION COLLECTIVE
DES FUSILLES POUR L’EXEMPLE DE LA GUERRE DE 14-18

650 soldats ont été fusillés après une parodie de justice.

650 soldats qui, cent ans après, n’ont toujours pas été réhabilités alors que les fusilleurs ont été décorés.

650 dont les familles ont subi l’opprobre, la mise en quarantaine et la misère.

Tous doivent être honorés au même titre que les centaines de milliers de combattants tombés pour une guerre qui n’était pas la leur mais « celle des hommes d’argent et des hauts industriels des Etats de l’Europe » (Anatole France).

Le Président de la République, François Hollande, aurait pu donner la réponse de justice que l’opinion attend. Il a préféré l’esquive.

Le Président de la République a désavoué le président du Conseil général de Corrèze qu’il a été en oubliant l’engagement pris par lui, en 2008, pour la réhabilitation collective.

Ce reniement n’affecte pas la détermination de celles et ceux qui seront massivement présents dans les plus de 115 rassemblements pacifiques prévus à l’occasion de ce 11 novembre.

Bien des élus républicains et des collectivités ont exprimé leur soutien à la campagne pour la réhabilitation. En Côte d’Or, les députés Rémy Delatte, Laurent Grandguillaume, François Sauvadet ainsi que le maire de Dijon Alain Millot ont pris position. Le Conseil général (délibération du 13 décembre 2012), les Conseils municipaux de Chenôve : 29 septembre 2014, Longvic : 13 octobre 2014 et Talant : 4 novembre 2014, ont également pris position pour la réhabilitation collective de ces fusillés.

Les soldats fusillés pour l’exemple doivent retrouver leur dignité de citoyens à part entière.
Par un acte symbolique et solennel, la République doit les réhabiliter collectivement.

Le 9 novembre, sous la présidence de René Carruge (du Cercle Martinet de la Libre Pensée), prendront la parole :
Pierre Poillot Conseiller général de Liernais, Bernard Buigues, adjoint au maire de Chenove délégué aux Anciens Combattants, Christine Renaudin-Jacques, conseillère municipale de Talant, Elisabeth Revel, adjointe déléguée aux Anciens Combattants qui représentera le Maire de Dijon, Françoise Faitot (Mouvement de la Paix), Bernard Porrini (ARAC), Paul Gueth (ANCAC), Bruno Marsot (Libre Pensée de Dijon-Henri Barabant, membre de la Commission Administrative Nationale de la Libre Pensée).

La Chanson de Craonne conclura le rassemblement.

Les commentaires sont clos.