Le DFCO se mobilise pour aider le groupe de supporters Lingon’s Boys

Après l’incendie du local du groupe de supporters les Lingon’s Boys, en marge de la rencontre – AC Ajaccio, le assure dans un communiqué qu’il va “faire en sorte d’offrir un nouveau local à ses supporters afin qu’ils puissent poursuivre leur activité dans de bonnes conditions”. Le staff et les joueurs du groupe professionnel ont pris l’initiative de récolter des fonds dans le but de permettre aux Lingon’s Boys de racheter du matériel.

Lire le communiqué ci-dessous.

“Vendredi soir, le DFCO a poursuivi avec brio sa série d’invincibilité au stade Gaston-Gérard contre l’AC Ajaccio. Ce qui aurait dû être une soirée festive s’est transformée en cauchemar pour l’un de nos groupes de supporters, les Lingon’s Boys.

En quelques secondes, ils ont vu partir en fumée des heures et des heures de travail pour la confection de leurs tifos, drapeaux et banderoles. Du matériel a également été détruit. Bien entendu, le DFCO a porté plainte après cet acte de vandalisme déplorable. Nous ne pouvons tolérer de tels comportements à l’intérieur d’une enceinte sportive, censée être un lieu de partage et de convivialité.

Je tenais par ailleurs à remercier Alain Orsoni, le président de l’AC Ajaccio, pour la promptitude et la sincérité des excuses prononcées via un communiqué de presse. La bêtise humaine n’entravera aucunement les excellentes relations entretenues entre nos deux clubs.

Au DFCO, c’est l’ensemble des membres du club qui ont été touchés par cet incident. Que les Lingon’s Boys soient assurés de notre total soutien. Le club fera en sorte d’offrir un nouveau local à ses supporters afin qu’ils puissent poursuivre leur activité dans de bonnes conditions.

Enfin, le staff et les joueurs du groupe professionnel ont pris l’initiative de récolter des fonds dans le but de permettre aux Lingon’s Boys de racheter du matériel. Je souhaiterais les remercier de cette mobilisation.

Une nouvelle preuve de l’attachement des joueurs pour leurs supporters.”

Les commentaires sont clos.