Hommage à Rémi Fraisse : Les Jeunes UMP de Côte-d’Or déplorent “le laxisme des autorités”

Dans un communiqué, les Jeunes UMP de Côte-d’Or déplorent “le laxisme absolu des autorités”, après les débordements de la manifestation d’hommage à . “Ils ont attendu plus d’une heure avant de donner l’ordre d’intervention”.

Lire le communiqué ci-dessous.

“Ce samedi 1er novembre, divers collectifs d’extrême gauche ont organisé, dans plusieurs grandes villes de France, des manifestations en mémoire de Rémi FRAISSE, décédé en marge d’un rassemblement d’opposants à un projet de barrage à SIVENS.

A Dijon, le rassemblement, non autorisé par la Préfecture, a très rapidement tourné à l’émeute : vitrines brisées, jets de pétards et fumigènes, murs couverts de messages de haine, pneus incendiés…

Plus grave encore, ces militants ultraviolents ont attaqué le siège de la Police municipale et les locaux municipaux (site Victor Dumay), tandis qu’un mannequin représentant un policier était incendié en pleine rue.

Au delà du coût direct de ces dégradations pour les commerçants et pour la collectivité, ces scènes d’émeutes urbaines interviennent le jour de l’inauguration de la Foire Gastronomique de Dijon, véritable vitrine de notre région pour les touristes et journalistes.

Les Jeunes UMP de Côte-d’Or déplorent le laxisme absolu des autorités concernant la gestion de ces événements, qui ont attendu plus d’une heure avant de donner l’ordre d’intervention. “

Les commentaires sont clos.