Faîtes la foire !

2013-09-societe-rural-agriculture-foire-montbard-JJ-miroir-57

Les villages se vident, mais la foire tient bon. A Montbard, le 48e rassemblement annuel contraste avec une conjoncture morose, “Elle est notre vitrine, lieu d’échanges et de loisirs qui structure la vie sociale de notre territoire”, rappelle Madame la maire Christelle Silvestre. La devient durant quelques jours le cœur battant de la Haute-Côte-d’or (du 6 au 9 septembre 2013). Elle rassemble plus de 200 exposants et compte sur les 20 000 visiteurs qu’elle avait cumulé l’année dernière.

Optimisme et bonne chère

2013-09-societe-rural-agriculture-foire-montbard-JJ-miroir-46

François Rebsamen et François Sauvadet trinquent. Photo Jonas Jacquel

Preuve de son intérêt régional, quelques élus de choix étaient présents, vendredi 6 septembre, lors de l’inauguration. François Rebsamen en sa qualité de sénateur, François Sauvadet député de la 4e circonscription de Côte-d’Or, mais aussi Michel Neugnot, vice-président du conseil régional de Bourgogne et Patrick Molinoz, président de la Communauté de communes du Pays d’Alésia et de la Seine.

“Foire artisanale, foire agricole, foire commerciale, foire industrielle, foire associative, foire ludique, la foire de Montbard va battre tous les records, je n’en doute pas”, introduit François Rebsamen, optimiste. Les pôles agricoles et avicoles resituent l’événement dans une ambiance terroir, avec des animaux d’éleveurs en exposition, mais aussi un concours de volailles et lapins. Poules de toutes les couleurs, pigeons de tous gabarits et lapins placides, le hangar serait presque devenu un zoo.

Pôle (avi)culture

2013-09-societe-rural-agriculture-foire-montbard-JJ-miroir-24

Poules de concours. Photo Jonas Jacquel

Dans les allées, entre les cages, un jury s’applique à différencier les pigeons : “Celui-ci a été créé par croisements à Paris à l’époque où les romains occupaient la France” – gros comme une poule de basse-cour, l’emblème de la capitale n’a rien des petits citadins traqués pour leurs désagréables fientes. “Je suis moi-même éleveur de pigeons voyageurs”.

L’occasion pour l’équipe du Miroir de percer un mystère et de demander par quelle astuce un pigeon peut effectuer sa tâche : “En fait, le pigeon voyageur n’apprend pas par cœur un trajet, il revient instinctivement sur le lieu de sa naissance. Mais beaucoup se perdent.” La foire de Montbard, lieu incontournable de culture.

2013-09-societe-rural-agriculture-foire-montbard-JJ-miroir-75

Nouveau-né. Photo Jonas Jacquel

Les commentaires sont clos.