Côte-d’Or : Les représentants du projet “Blé : Objectif Protéines” rencontrent François Sauvadet

Les représentants du projet “Blé : Objectif Protéines” ont rencontré, vendredi 31 octobre 2014, François Sauvadet, président du conseil général de Côte-d’Or. La finalité du projet est de proposer des leviers opérationnels à la stagnation des rendements et à la baisse de la teneur en protéines du tas de blé départemental, observée depuis 10 ans.

Lire le communiqué ci-dessous.

“Les représentants du projet « Blé : Objectif Protéines » (BOP) ont rencontré le vendredi 31 octobre François Sauvadet, président du Conseil Général de Côte d’Or et président du comité de bassin Seine-Normandie avec la présence du conseiller général Marc Patriat, également Président de la coopérative Dijon Céréales.

Le projet BOP a été initié par l’ (APPV 21) en février 2014, afin de soutenir la filière blé tendre en Côte d’Or. Sa finalité est de proposer des leviers opérationnels à la stagnation des rendements et à la baisse de la teneur en protéines du tas de blé départemental, observée depuis 10 ans. Ce projet multi-partenarial est conjointement piloté par :

  • les syndicats agricoles (AGPB, FDSEA 21 et JA 21),
  • les organismes stockeurs de Côte d’Or (110 Bourgogne, Bourgogne du Sud, Dijon Céréales, Etablissements Bresson),
  • les structures techniques (Arvalis-Institut du végétal, Chambre Départementale d’Agriculture),
  • une structure de communication (Passion Céréales).

Lors de cette rencontre, les représentants du projet, à savoir Didier Lenoir (Président de l’APPV 21), Jacques de Loisy (Président de la commission Productions Végétales de la FDSEA 21), Véronique Laville (Présidente du pôle Environnement de la Chambre Départementale d’Agriculture) et Claire Cros (chargée d’étude de l’APPV 21) ont pu présenter cette initiative et les répercussions attendues sur la production de blé tendre.

Le projet BOP est issu de la volonté des professionnels agricoles de faire face aux problématiques qui pèsent sur la filière. Dans cette optique, des échanges sont développés avec les instances territoriales pour obtenir leur appui dans le développement de la filière céréalière. La rencontre fut prometteuse, et le Président du Conseil Général et du comité de bassin Seine-Normandie s’est montré très favorable à cette initiative et réceptif au dialogue proposé.

Les résultats du projet seront d’ailleurs présentés lors d’un colloque le vendredi 7 novembre à partir de 14h15 au Palais des Congrès de Dijon dans la Salle Santenay. L’entrée y est libre et gratuite, l’objectif est que les pistes de progrès identifiées soient largement diffusées au sein de la profession agricole.”

Les commentaires sont clos.