Bourgogne : L’activité atone pèse sur l’emploi au 2e trimestre 2014

En France, le PIB est resté stable au deuxième trimestre 2014 comme au trimestre précédent, signe d’une économie au ralenti. C’est ce qu’annonce l’Insee dans sa note dévoilée, vendredi 24 octobre 2014.

En Bourgogne en revanche, l’emploi salarié recule de 0,2 % alors qu’il reste stable en France métropolitaine. “Les pertes d’emplois sont marquées dans la construction et l’industrie. Le commerce reste stable et le tertiaire marchand est moins dynamique qu’en France”, explique l’Insee.

Dans ce contexte, le chômage augmente encore en Bourgogne, avec une hausse de 2,1 % des demandeurs d’emploi de catégories A, B et C au cours du second trimestre de l’année. Le chômage des jeunes repart à la hausse et celui de longue durée s’accentue.

La situation dans le secteur de la construction reste contrastée. Les mises en construction de logements reculent à nouveau mais la reprise des autorisations de construire éclaircit les perspectives. La fréquentation hôtelière reste bien orientée, portée par la fréquentation étrangère. La création d’entreprise, et surtout celle des auto-entreprises, fléchit fortement dans la région.

C’est en Sâone-et-Loire que la conjoncture est la plus difficile ce trimestre avec des baisses d’emplois marquées dans l’industrie et la construction et un fort recul de la création d’entreprises.

La conjoncture reste difficile dans la Nièvre, sur le plan de l’emploi et dans le tourisme. La situation économique est stable en Côte-d’Or. L’Yonne gagne des emplois pour le deuxième trimestre consécutif.

Les commentaires sont clos.