Colère des agriculteurs : Laurent Grandguillaume (PS) ne cédera pas “à cette forme de violence politique”

Le député PS déplore “l’action de communication” menée par les jeunes agriculteurs de Côte d’Or. Dans la nuit de jeudi 23 à vendredi 24 novembre, ils ont déversé plusieurs tonnes de fumiers devant sa permanence parlementaire à Dijon.

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Dans la nuit de jeudi à vendredi, une dizaine de jeunes agriculteurs de Côte d’Or (JA) ont déversé plusieurs tonnes de fumiers devant ma permanence parlementaire à Dijon après l’avoir fait devant celle de François Patriat, Sénateur de la Côte d’Or.

Tout d’abord sur la forme, il n’y a eu ni demande de rendez-vous pour porter des revendications, ni courriers, juste un tas de fumier versé sur la voie publique. Il est d’ailleurs étonnant que le même après-midi, le Président de la Chambre d’Agriculture de la Côte d’Or ait pu me rencontrer pour porter différentes revendications (ce rendez-vous ayant été organisé dans la journée) et que les JA n’aient pas fait la même démarche dans le dialogue. Il s’agit donc bien d’une opération de communication plutôt qu’une demande de dialogue.

Sur le fond, les slogans antiparlementaristes sont pour le moins surprenant. Je rappelle que c’est grâce à l’action des parlementaires dans le cadre des négociations de la Politique Agricole Commune (PAC), ou encore des lois de finances, que plusieurs dossiers importants pour notre région ont pu avancer. Je citerai notamment les mesures prévues dans la « loi d’avenir agricole » pour favoriser l’installation des jeunes agriculteurs.

Je ne céderai pas face à cette forme de violence politique. Je compte bien continuer mon travail dans le sens de l’intérêt général. Face à l’antiparlementarisme primaire qui se développe dans certaines organisations, il y a la République.

Je remercie d’ailleurs les forces de police qui ont dû, par conséquent, assurer la sécurité des lieux cette nuit, et les agents de la ville de Dijon qui se sont mobilisés pour nettoyer la voirie afin que les routes ne soient pas bloquées le vendredi matin pour permettre aux salariés de se rendre à leur travail dans de bonnes conditions”.

Les commentaires sont clos.