La FNSEA 21 en appelle au sénateur Patriat

Le syndicat agricole majoritaire en Côte-d’Or fait état d’un mal-être au sein de la profession agricole, dénonçant l’attitude critique de l’Etat et des politiques locaux à leur égard. La FNSEA21 se félicite de son action coup de poing à destination du sénateur François Patriat, ex-ministre d el’Agriculture : “Pas besoin de tant d’indemnités parlementaires pour faire de la merde“. La FNSEA21 communique sur huit points à avancer dans l’intérêt du syndicat de la profession agricole : subventions suite à l’embargo russe sur les pays français, versement anticipé d’aides européennes et réduction des contraintes liées à la protection de l’environnement, facilités administratives supplémentaires.

Lire ci-dessous le communiqué de la FNSEA21 :

Action syndicale des Jeunes Agriculteurs 21 : La FDSEA les félicite 

Depuis quelques semaines le constat est clair : les agriculteurs de Côte d’Or ne supportent plus les remises en cause permanentes, les suspicions et le refus de reconnaitre nos compétences. Le contexte économique dégradé d’un grand nombre d’exploitations, sans que l’Etat et les politiques locaux n’apportent leur soutien, ne fait qu’accentuer le mal être. Mardi 21 Octobre, les Jeunes Agriculteurs de Côte d’Or se sont rassemblés devant la permanence parlementaire de François PATRIAT à Dijon pour lui faire part de leur malaise actuel avec comme message « Pas besoin de tant d’indemnités parlementaires pour faire de la merde ». La FDSEA de Côte d’Or félicite la mise en place de cette action coup de poing par les Jeunes Agriculteurs qui lance le mouvement de révolte des agriculteurs en vue de l’action régionale du Mercredi 05 Novembre prochain. En effet, à l’initiative de la FNSEA, notre réseau entend obtenir d’ici le 05 Novembre des réponses et avancées concrètes sur 8 points durs qui aujourd’hui mettent à mal l’avenir de notre secteur d’activité

1) L’UE doit assurer la réparation économique des conséquences de l’embargo,
2) 2 plats sur 3 d’origine française dans la RHF,
3) Non au péage de transit,
4) Abandonner l’application du Compte pénibilité à l’agriculture,
5) Versement anticipé des aides PAC au 16 octobre pour tous,
6) Non au blocage des dossiers installation à partir du 1er janvier 2015,
7) 2015 : Une année blanche sur les contrôles Verdissement/PAC,
8) Non au zonage Directive Nitrates tel qu’il est annoncé.
La FDSEA 21, appelle son réseau à poursuivre ces actions locales. A qui le tour maintenant ?

Les commentaires sont clos.

  1. ils vident du fumier quel perte de revenu au prix qu ils le vendent en sacs au porticulier

    wad le vendredi 24 octobre 2014 à 8h47

  2. Réduction des contraintes liées à la protection de l’environnement? C’est triste que les agriculteurs soient représentés majoritairement par ce syndicat…
    Un syndicat issu d’un autre âge et qui n’a pas compris l’évolution de la société. Ils devraient plutôt demander que soient plus rétribués les services environnementaux qu’ils fournissent. Comme avec une prime au linéaire de haies par exemple.

    Gaet le samedi 1 novembre 2014 à 12h56