Un nouvel équipement sportif à Longvic dès l’été 2016

La Ville de Dijon co-investit dans un nouvel équipement de sports et de loisirs. Le pôle Véronique Pecqueux-Rolland, du nom de l’ancienne joueuse de handball française, verra le jour à l’été 2016. La première pierre est posée ce jeudi 23 octobre 2014.

Lire ici le communiqué de presse de la Ville de :

Jeudi 23 Octobre 2014, José Almeida, Maire de Longvic, posera la première pierre du nouvel équipement sportif “Véronique Pecqueux-Rolland” à Longvic. Le nouvel équipement sportif est le support d’une image architecturale contemporaine, accueillante, qui traduit la politique municipale active en direction du sport-loisirs sans négliger l’excellence des performances des équipes qui doivent exercer leurs disciplines dans des espaces parfaitement adaptés.

Dispositif majeur de l’agglomération dijonnaise, ce nouvel équipement sportif structurant de notre territoire aura plusieurs vocations : • La première sera d’accueillir les entraînements et les matchs des équipes de handball de la ville, dont l’équipe masculine senior 1 qui évolue en Nationale 2 et l’équipe féminine sénior en Nationale 3 dans la salle principale du bâtiment.

• Ce nouveau pôle sera également équipé d’une salle dédiée aux Arts martiaux de 390 m2 à l’extrémité Sud-Ouest du bâtiment.

• L’équipement sera bien sur un nouveau lieu d’activités sportives pour les enfants des écoles Célestin-Freinet et Léon-Blum.

• Dans le cadre de l’action de la Ville de Longvic en faveur de la jeunesse, dans toute sa diversité, un espace sera réservé à l’accueil des jeunes adultes de la ville.

L’architecture, particulièrement soignée, à été confiée par appel d’offre européen à l’un des meilleurs cabinet d’architecture européen : Dietrich – Untertrierfaller Arkitekten associé à l’atelier d’architecture Chalonnais Sénéchal-Auclair. Les travaux s’achèveront dans 18 mois, à l’été 2016. Ils auront mobilisé plus de 200 ouvriers, 20 entreprises et leurs sous-traitants dont plus de 80% sont implantés dans l’agglomération dijonnaise.

Le chantier en quelques chiffres :

Nombre d’entreprises engagées sur le chantier : 20 entreprise, leurs sous-traitants, la maîtrise d’œuvre. Nombre de salariés travaillant sur le chantier : plus de 200 sur les 18 mois.  Ce chantier permettra également de créer plus de 3300 heures de travail dans le cadre des clauses sociales d’insertion.

Budget : 6 500 000 euros hors taxes

Financeurs :

La construction, d’un montant global de 6,5 M d’euros hors taxes n’aurait bien sûr pu être possible sans l’appui de nos partenaires :
Le Grand Dijon pour 1 030 000 euros / Le Conseil Régional de Bourgogne pour 450 000 euros / L’État par l’office du CNDS 650 000 euros /et le Conseil Général de la Côte d’Or pour 211 000 euros.

Les architectes :

Dietrich-Untertrifaller Architekten est une équipe d’architectes de renommée internationale basée à Bregenz, Vienne en Autriche, et St-Gallen en Suisse. Elle est issue du mouvement Cette petite région de 370 000 habitants, située à l’extrémité Ouest de l’Autriche, est un modèle de développement écologique, social et économique, et une source d’inspiration pour les architectes qui nous font l’honneur de venir à Longvic : c’est le laboratoire d’une architecture et d’un développement éco-responsables centrés sur la durabilité et la simplicité. Ce petit Land mise depuis plus de quarante ans sur ses ressources locales, notamment le sapin blanc, et sur la participation citoyenne pour bâtir son avenir.

C’est aujourd’hui le Land le plus riche d’Autriche. Sa croissance oscille en moyenne entre 2 et 4% : en ces temps de crise, il y a de quoi prendre exemple ! Ici, c’est l’écologie et le développement durable qui ont été les moteurs du boom économique. Plutôt que des bâtiments spectaculaires, ils ont préféré construire des maisons individuelles minimalistes s’inscrivant avec bonheur dans le paysage, adaptées aux besoins et au budget de leurs clients ; des logements sociaux répondant au label Passivhaus (maison passive) et des immeubles d’entreprises et bâtiments d’usines aux lignes simples et épurées. Leur art du bâti a profité à la population et participé à l’essor économique du land.

Les commentaires sont clos.