Le maire de Dijon, Alain Millot, atteint d’un cancer

2014-04-05-conseil-municipal-Dijon-Alain-Millot-nouveau-maire-1

“Je suis atteint d’un cancer”. joue la carte de la transparence. Celui qui avait remplacé François Rebsamen, lorsqu’il avait été nommé ministre du Travail, promet de faire preuve de “dévouement” et de “détermination”. Il restera maire de la ville et président de l’agglomération durant les soins. L’annonce a été faite lundi 13 octobre aux différents maires du Grand Dijon, mais n’a été officialisée qu’il y a quelques minutes.

Six mois à la tête de la capitale des Ducs

Entre eux, les conseillers municipaux des différentes communes du grand Dijon parlaient de “grosse annonce”. Lundi 13 octobre au soir, au siège du Grand Dijon, Alain Millot leur a expliqué qu’il était atteint d’un cancer. Plusieurs confirment même l’information, saluant “son courage” de rester aux fonctions, mais aussi ce choix de la transparence. Mais pas question de communiquer officiellement sur cette annonce pour les services de la mairie.

En fin de journée, un courrier est transféré au quotidien Le Bien Public. “Je suis et reste le maire de toutes les Dijonnaises et de tous les Dijonnais, président du Grand Dijon, et je compte bien continuer à exercer mes mandats avec tout le dévouement et toute la détermination qui m’ont jusqu’alors animé”, écrit-il.

Ami de toujours de François Rebsamen, il était tout désigné pour lui succéder lorsqu’il a fut nommé au ministère du Travail, après les élections municipales. “Je ferai tout pour me montrer digne de l’honneur que vous me faites”, assurait-il lorsqu’il montait sur l’estrade de la salle de Flore. Dans les rangs de la majorité comme de l’opposition, il symbolise la “force tranquille”. Un hyperactif même. Il est de toutes les manifestations. Lors du dernier conseil municipal, dans un SMS envoyé à plusieurs conseillers, François Rebsamen avait salué “son calme, son écoute et son côté pondéré”. “Il est patient, apaisant”, renchérit-il.

Je suis et reste le maire de toutes les Dijonnaises et de tous les Dijonnais

“Par-delà la brutalité de ce diagnostic que je prends très au sérieux, et des soins qui en découleront, je veux rassurer les Dijonnaises et les Dijonnais”, écrit-il. Depuis son arrivée à la tête de l’agglomération et de la mairie il y a six mois, Alain Millot a par exemple acté le passage de l’agglomération en communauté urbaine.

Les commentaires sont clos.