Parking du CHU : rentabiliser l’aménagement ou dissuader les voitures ?

Le PCF de Côte-d’Or réagit à son tour à l’instauration d’un péage pour le parking de l’hôpital public du Bocage.

Lire ci-dessous le communiqué :

Parking payant au - Bourgogne : encore un coup pour les patients ! Alors que le gouvernement vient d’annoncer un plan de restriction pour la Sécutité sociale de 9,6 milliards pour 2015 (baisse des prestations familiales et sociales, moins de remboursements et moins de soins …) que les assurés sociaux sont de plus en moins nombreux à renoncer aux soins pour cause économique, le va ponctionner les usagers en rendant le parking payant !

Pour quelles raisons ? Pour rentabiliser son aménagement ? Il s’agit d’une structure publique donc les frais devraient être intégrés au coût du CHU sans délégation à un privé , et c’est à l’État d’honorer les dépenses de la rénovation du CHU ! Et non aux usagers.  Ou pour dissuader l’utilisation de la voiture ? Certes , il est nécessaire de favoriser l’utilisation des transports en commun, mais c’est en augmentant l’offre que l’on y parviendra et non pas en sanctionnant les patients ou leurs proches.C’est inadmissible ! Le PCF de Côte d’or désapprouve cette mesure ,et demande son annulation . Il apporte son soutien aux salariés et syndicats qui seront en grève demain pour défendre la gratuité et le service public hospitalier et appelle les usagers, le personnel soignant à participer à toutes les mobilisations en cours ou à venir : pétition et à l’action le 16/10 à Dijon pour défendre et améliorer notre système de Sécurité sociale .

Si le gouvernement cherche de nouvelles recettes pour la Sécurité sociales, voici quelques pistes pour prendre l’argent ailleurs que dans la poches des familles et des assurés sociaux : La fraude aux cotisations des entreprises représente entre 20,1 et 24,9 milliards d’euros selon la Cour des Comptes, elle dépasse le montant du trou de la Sécurité sociale. Pourquoi alors ne pas annoncer le renforcement de la lutte contre la fraude patronale en donnant les moyens humains et financiers aux organismes qui en sont chargés ?

Les commentaires sont clos.