Courts-métrages : tout le programme du festival Fenêtres sur Courts est disponible

Le festival nous a encoyé son programme. Il se tiendra du 1 au 8 novembre à Dijon.

Plus de détails ici :

Télécharger le document PDF (3.77MB)

Lire leur édito :

Passionnés par le cinéma et plus particulièrement le format court, nous voilà repartis pour une nouvelle édition de Fenêtres Sur Courts. Depuis ses débuts il y a 19 ans, le festival fait vibrer la ville de Dijon au rythme des réalisations les plus belles. Voilà 3 ans maintenant que PLAN9 a repris le flambeau et fait évoluer cet événement qui nous tient tant à cœur.

Chaque année nous réussissons à construire un festival riche de nouveaux talents grâce à tous ces réalisateurs qui envoient leurs films par centaines (nous submergent même parfois) pour participer à notre belle aventure, toutes ces rencontres que nous faisons lors de nos périples en festivals, tous ces fans de court-métrage qui nous font découvrir leurs dernières trouvailles… parce qu’il faut bien le dire, on ne peut pas tout faire tout seul.

Des choses surprenantes vous attendent. Que ce soit dans les programmes en compétition ou hors compétition, les goûts de chacun seront comblés. Du gore et trash pour Zombie Zomba, de l’émotion en compétition Europe, des zygomatiques mis à l’épreuve pour l’ouverture, et de la découverte de talents locaux le dimanche à l’Eldo.

Nous n’oublions pas les amateurs de musique, puisque cette année des créations originales beatbox et rockabilly feront remuer vos fesses (même assises) lors de la soirée courts-métrages d’animation.

Nous n’y sommes pas obligés, on le fait juste par envie : nous remercions les partenaires publics, sans qui clairement nous ne pourrions pas exercer ce métier de passion qui nous anime tant. Nous saluons également l’aide des bénévoles des comités de sélections (toujours présents même si parfois nous savons qu’ils souffrent), sans qui les 1000 films reçus auraient bien du mal à tous trouver un œil attentif.

Il ne vous reste plus qu’à venir vérifier que nos dires ne sont pas mensonges…

Bon festival !

Les commentaires sont clos.