Dijon : Oncodesign annonce la découverte de nouvelles molécules inhibitrices dans les maladies inflammatoires

annonce la découverte de nouvelles molécules inhibitrices dans les maladies inflammatoires et le dépôt de trois nouveaux brevets. Une publication scientifique américaine met en évidence la découverte de nouveaux inhibiteurs de la kinase RIP2 par et leur efficacité thérapeutique dans les maladies inflammatoires.

Lire le communiqué de presse.

“ONCODESIGN (Alternext – ALONC), société biotechnologique au service de l’industrie pharmaceutique pour la découverte de nouvelles molécules thérapeutiques contre les cancers et autres maladies graves sans traitement efficace connu, annonce la découverte de nouveaux inhibiteurs de kinases dans le domaine des maladies inflammatoires et le dépôt de 3 nouveaux brevets issus de sa technologie Nanocyclix.

“Grâce à la puissance de notre plateforme Nanocyclix dédiée à la découverte d’inhibiteurs de kinases de nouvelle génération, nous réalisons des progrès de bonne augure dans nos programmes de découverte. La publication d’un article dans le Journal of Biological Chemistry, une revue réputée dans le milieu scientifique, en collaboration avec le laboratoire du Dr. Derek Abbott, apporte une nouvelle preuve de l’intérêt des inhibiteurs de RIP2 d’Oncodesign pour traiter les maladies inflammatoires et auto-immunes. Notre plateforme Nanocyclix a produit des inhibiteurs sélectifs et spécifiques de cette kinase, ce qui représente une approche particulièrement innovante pour répondre à un besoin médical encore largement insatisfait”, explique le Dr. Jan Hoflack, Directeur Scientifique d’Oncodesign. “RIP2 est un nouvel exemple où notre technologie Nanocyclix permet d’identifier des inhibiteurs sélectifs et spécifiques pour des kinases qui présentent un fort intérêt médical mais pour lesquelles la chimie était restée inefficace jusqu’à ce jour”.

“La publication de ces 3 brevets supplémentaires, portant sur des nouvelles kinases d’intérêt ciblées par notre technologie Nanocyclix, nous permet non seulement de faire un pas de plus en direction du traitement de maladies graves sans traitement connu, mais également d’assurer une bonne protection de nos inhibiteurs spécifiques et sélectifs, et des découvertes que nous avons faites. Notre objectif est aujourd’hui de poursuivre nos programmes en établissant la preuve de concept préclinique et la sélection de candidat-médicaments, avant d’entamer nos premières études cliniques pour traiter ces maladies dévastatrices où le besoin médical reste très important”, ajoute Philippe Genne, PDG et fondateur d’Oncodesign.”

Les commentaires sont clos.