Retour de Nicolas Sarkozy : “Les Français ont-ils besoin du retour d’un sauveur”, se demande Isabelle Maire du Poset

La conseillère municipale de Talant considère que le retour annoncé de l’ancien Président de la République, , “illustre bien les raisons de nos échecs”.

Lire le communiqué ci-dessous.

“Le retour annoncé de l’ancien Président de la République illustre bien les raisons de nos échecs politiques qui, depuis longtemps, minent les Français !

Les Français ont-ils besoin du retour d’un sauveur ? Ne savent-ils pas au fond d’eux-mêmes que ce sauveur, quel qu’il soit, ne ferait rien d’autre que poursuivre ce que son prédécesseur a fait ? N’est-ce pas d’ailleurs ce qui se passe depuis tant d’années ? La réalité n’est-elle pas là pour nous prouver que « plus ça change et plus c’est la même chose…» ? Echec après échec, nos gouvernants poursuivent leur route, imperturbables, et laissent les Français dans le déclin et l’incertitude. Et ce qui frappe le plus, c’est qu’ils agissent comme si, en dehors d’eux, il n’y avait point de salut ! Ils nous disent même qu’ils veulent qu’on les juge sur le mérite de leurs convictions et non sur leurs réalisations qui, à l’évidence, leur donnent tort depuis tant d’années.

C’est la raison pour laquelle, le temps est sans doute venu de sortir de cette logique politique habituelle, largement entretenue par les partis traditionnels, qui veut que, quoi qu’il arrive, l’un succède à l’autre, au tour suivant, en excluant, bien sûr, tous les autres… Une logique mortifère, hélas, qui nous prive des idées dont nous manquons cruellement et qui empêche les Français de jouer le rôle qui devrait être le leur ! Oui, il faut oser sortir de cette logique politique qui fabrique l’échec.

Car enfin depuis tant d’années, sur tous les grands sujets au cœur des préoccupations des Français, qu’il s’agisse de la santé financière du pays, du chômage qui ronge la vie, de l’état de la nature et du climat qui se détériore, nos gouvernants sont en échec. Même raisonnement en ce qui concerne notre impuissance vis-à-vis de toutes ces transformations pleines d’excès qui nous atteignent dans notre vie tous les jours : nos Institutions sur lesquelles nous n’avons plus la main, nos territoires qui demain seront noyés parmi d’autres plus grands, notre puissance économique dont nous ne savons plus maîtriser les ressorts, notre traditionnelle terre d’accueil et d’intégration devenue terre d’écueil et de désintégration, les principes fondamentaux de notre République désormais supplantés par une modernité dont nous sommes tenus d’avaler tous les objectifs, etc.

Or il n’y a pas de fatalité. Sur tous ces sujets, nous pouvons en effet agir si nous savons reprendre le manche ! En politique, cela veut dire saisir les occasions qui se présentent de faire pousser de nouvelles idées, ambitieuses, raisonnables, équilibrées et dignes de susciter l’engagement du plus grand nombre.

Ce dont la France a besoin n’est pas d’être, at vitam aeternam, d’un côté ou de l’autre ! Elle n’a pas besoin non plus d’une option extrémiste dont nous pressentons les dangers. Le temps est venu de briser le carcan sans issue des trois éléphants toujours « en retour » et d’ouvrir le champ des possibles en laissant d’autres voix s’exprimer.”

Les commentaires sont clos.

  1. Elle a amplement raison, il est temps de rompre le cours des choses !
    Le moyen ? Sortir de cet aveuglement et de cette surdité largement orchestrée par le monde politico-médiatique !
    Je vote donc Isabelle Maire du Poset !

    Yves de Tallenay le mercredi 24 septembre 2014 à 15h34

  2. Nous n’avons effectivement pas besoin d’un sauveur, en plus il est déjà venu il y a 2014 ans mais plus sérieusement où sont les autres voix ? Comment vont-elles réussirent à s’imposer ?

    Dlareg le mercredi 24 septembre 2014 à 19h29