Slow Food ou comment reprendre le B-A BA de la gastronomie le 26 septembre

creative commons- Taz

creative commons- Taz

A l’occasion de la fête de la gastronomie, Slow Food Bourgogne invite tous les curieux à une soirée informative, festive et culinaire vendredi 26 septembre 2014 à 19h30 dans les locaux de Latitude21, partenaire de l’événement. Vous ne connaissez toujours pas SlowFood ?

Si l’alimentation, le bien et bon manger, les produits issus de votre terroir vous intéressent… alors cette association est faite pour vous: cette soirée sera l’occasion de découvrir et d’échanger avec des passionnés de saveurs… Nous avons posé quelques questions à Laurence Gauthier, la voix de Slow Food Bourgogne.

Pourquoi travailler avec Latitudes 21?

Tout simplement au gré des partenariats, il y a avait déjà un bon contact avec la présidente d’avant.
Latitudes 21 s’intéresse à l’habitat via l’environnement, on a à peu près les mêmes valeurs. Ils font aussi des dîners comme cela qui ne sont pas typiquement sur leurs thématiques principales. Le directeur est très branché Slow Food (Sébastien Appert). Et puis on est réunis dans les besoins primaires : nous, manger, eux, loger. C’est aussi l’idée que l’on travaille avec tout le monde, on ne se cantonne pas aux restaurants, on est ouverts.

Quelle est la dynamique actuelle de Slow Food en Bourgogne ?

Nous avons déjà élargi Slow Food Dijon à Slow Food Bourgogne. Ensuite, c’est vrai que l’on assiste à un renouvellement des participants. Il y avait une génération qui avait entretenu le plaisir de manger en petit comité, ils sont allés à Turin au salon du goût, ils aiment se rencontrer pour cuisiner des produits, lancer des dégustations.

Aujourd’hui, nous sommes peut-être dans l’esprit d’un rayonnement plus large, à la limite, tout le monde peut nous rejoindre sans forcément adhérer à l’association pour être informé. Pour l’instant, on va proposer toutes sortes d’événements et accueillir largement. L’important, c’est que les messages clé passent, et ce n’est pas forcément à travers une association rigide. Slow Food est plutôt une association ressource sur lesquels les producteurs, les consommateurs peuvent s’appuyer pour poser des questions, pour se retrouver aussi – mais sans le côté club.

Qui sont les slow mangeurs ?

Les slow-mangeurs sont certainement des gens engagés par ailleurs. Par exemple, Dominique notre présidente est à la tête d’une Ruche qui dit oui, on a des viticulteurs dans la biodynamie (Domaine Dujac), c’est un tout. Mais un slow mangeur, c’est quelqu’un qui se questionne sur où il va acheter ses produits, il est attentif à la qualité de sa vie quotidienne. Il pense qu’il faut retrouver une alimentation en harmonie avec le territoire où on vit, les saisons et son corps. Il y a un ajustement de la manière de vivre.

Quelles activités pour 2014-2015

On est en train de repérer des produits sentinelles dans toute la Bourgogne. On aimerait pouvoir les déployer cette année.

Soirée
Latitude21
33 rue Montmuzard
21000 Dijon

Les commentaires sont clos.

  1. Bonjour! Faut-il réserver? Et si ou, à Latitude21 ou bien ailleurs?
    Merci par avance pour votre réponse!

    Eva D le vendredi 19 septembre 2014 à 13h14

  2. Bonjour Eva,
    Oui, il est absolument indispensable de réserver.
    Merci de nous écrire à l’adresse mail suivante slowfoodbourgogne@gmail.com
    A bientôt

    Slow Food Bourgogne le vendredi 19 septembre 2014 à 17h18

  3. C’est intéressant mais lacunaire. Cet article est manifestement une interview, mais de qui ?

    Alma le samedi 20 septembre 2014 à 7h40

  4. Bonjour et merci de votre intérêt pour le Miroir, en réalité il s’agit plutôt d’un article rendez-vous et c’est l’équipe de Slow Food qui y a répondu. L’article est succinct Mais promis nous allons creuser la question.

    Anonyme le samedi 20 septembre 2014 à 11h36

  5. BA #102?

    Dijon Autrement le dimanche 28 septembre 2014 à 14h27