La Côte-d’Or et la Bourgogne, mauvaises élèves de la gestion

François Sauvadet, député UDI et président du conseil général de Côte-d'Or | Photo Jérémie Lorand

François Sauvadet, député UDI et président du conseil général de Côte-d'Or | Photo Jérémie Lorand

C’est un carton rouge qu’a adressé le site internet décomptes-publics.fr au département de la Côte-d’Or et à la région Bourgogne. En juin 2013, ils ont classé les collectivités sur des critères de dette, investissement, charges de fonctionnement et impôts. Et le résultat est peu reluisant.

La Côte-d’Or est ainsi 96e sur 99 et la Bourgogne 23e sur 24. Pour le groupe des Forces de progrès au conseil général de Côte-d’Or, c’est la preuve que le département est “parmi les pires cancres de la classe”. Dans une tribune diffusée sur leur site internet il y a quelques jours, le groupe d’opposition rappelle que la Côte-d’Or est “derrière deux départements souvent cités en contre-exemple par le Président du Conseil général : la Corrèze (avec une note de 4,9) et la Saône-et-Loire (avec une note de 4,6).

Selon l’observatoire, le département aurait une dette de 603 euros par habitant. Plus que la région qui accumule elle, 306 euros par habitant. La Côte-d’Or se distingue cependant par la quantité d’investissement d’équipement effectué sur les trois dernières années.

À noter que pour les villes de plus de 100.000 habitants, Dijon se classe 8ème sur 38 malgré une dette, très élevée, de 2.482 euros par habitant.

Retrouvez les classements complets ici.

Les commentaires sont clos.