Dijon réactive ses radios de la résistance à l’occasion des 70 ans de la seconde guerre mondiale

70 ans après le début de la , la ville de Dijon réactive son réseau clandestin es “radios de la résistance”. Pendant l’Occupation, ce réseau radiophonique permettait aux résistants de communiquer avec les Alliés directement en Angleterre afin de prévoir des bombardements, soutenir des opérations de sabotage et préparer l’offensive finale.

Il sera réactivé en face de la plaque commémorant la libération de Dijon.

A lire ci-dessous l’intégralité du communiqué de presse de la mairie de Dijon : 

Dans le cadre du 70ème anniversaire de la Libération de Dijon, les “Radios de la Résistance” ont souhaité rappeler la contribution des opérateurs radio clandestins, des hommes et bien souvent aussi des femmes, qui risquaient leurs vies à chaque minute pour transmettre par radio les renseignements permettant aux Alliés de préparer les bombardements, soutenir les opérations de sabotage et aider à l’offensive ultime.

Dans ce cadre, les “Radios de la Résistance” réactiveront, 70 ans après, un réseau radio clandestin entre Dijon, en face de la plaque commémorant la libération de Dijon, et l’Angleterre depuis Bletcher Park, le bâtiment qui hébergeait la “Station X”, c’est à dire où “l’Intelligence Service” anglais recevait les communications des résistants et cela en utilisant des émetteurs radios d’époque.

Ce réseau radio regroupera sur les ondes d’autres stations reconstituées de la Résistance transmettant depuis d’autres régions de France mais aussi la Belgique, la Suisse et l’Italie.

Lors des célébrations de commémoration de la libération de la ville de Dijon, les “Radios de la Résistance” transmettront un message radiotélégraphique du Maire de Dijon, du Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, et du Préfet de Région à destination de la station reconstituée des Forces Alliées à Londres.

La station radio des “Radios de la Résistance” restera également installée toute la journée du 11 septembre au jardin Darcy où de nombreuses démonstrations à destination du public dijonnais seront organisées.

Les Radios de la Résistance : en quoi ça consiste ?

Issu du regroupement de plusieurs associations européennes ayant pour but de préserver et encourager la pratique du code Morse pour les communications radios, ce groupe entretient, restaure ou reproduit conformément aux postes d’origine des appareils de radiocommunications anciens. Ce groupe n’a pas de Président mais un “chef de station”, Philippe Givet, titulaire de licences d’émission délivrées par plusieurs pays et d’accréditations pour organiser des examens permettant d’obtenir les certifications nécessaires à la pratique de cette activité.

Au-delà de la conservation du patrimoine technique et culturel, ces “amateurs” sont aussi présents sur des opérations pour l’éveil à la culture et la pratique scientifique auprès des écoles ; l’assistance au public en mettant leurs compétences lors de l’établissement de réseaux de communication d’urgence (recherche d’aéronefs, communication avec des spéléologues bloqués sous terre, catastrophes naturelles ou technologiques).

Ils pratiquent aussi ce que les anglo-saxons appellent le “Radio-Sport”, activité permettant de confronter ses talents de techniciens et d’opérateurs radio lors de concours ou championnats internationaux.

Les commentaires sont clos.