Inra Dijon : La science au chevet des sols agricoles

Capture d ecran
Le sol héberge le plus grand réservoir de biodiversité de la planète. Collemboles, micro-arthropodes, bactéries et champignons participent à la dégradation de la matière organique en matière minérale essentielle pour nourrir les plantes. Ce que l’agriculture intensive pratiquée depuis des décennies a ignoré… Le Laboratoire d’analyses microbiologiques des sols de Lydia et Claude Bourguignon, ainsi que le Genosol de l’Inra à Dijon concourent aujourd’hui à une prise de conscience de l’importance des sols et du nécessaire changement des pratiques culturales.
Repéré par

Les commentaires sont clos.