Pour Rémi Delatte, le gouvernement est “ridiculisé” et “écorne l’image du pays”

Rémi Delatte, Député UMP de la Côte-d’Or, déplore “les couacs et les dissensions entre les ministres”, qui “brouillent le message du gouvernement et le ridiculisent, encornant un peu plus encore l’image et la crédibilité de notre pays sur la scène européenne et internationale”.

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Le Premier Ministre a présenté ce matin la démission de son gouvernement.

Le “Gouvernement de combat” n’aura pas fait long feu, plongeant, cinq mois après sa nomination, notre pays dans une crise politique qui doit alerter l’ensemble des Républicains.

Il convient maintenant d’attendre la composition du futur gouvernement. Gageons que la quatrième équipe du quinquennat de François Hollande saura sortir d’un spectacle désolant sur la méthode et dramatique sur le fond, qui n’a que trop duré.

Désolant sur la méthode, tant les couacs et les dissensions entre les ministres brouillent le message du gouvernement et le ridiculisent, encornant un peu plus encore l’image et la crédibilité de notre pays sur la scène européenne et internationale.

Dramatique sur le fond : ce n’est plus seulement de l’amateurisme, mais une profonde incohérence idéologique qui amène l’Exécutif à adopter des textes qu’il détricote ensuite, pour les remplacer par d’autres tout aussi inefficaces.

Le spectacle doit cesser ; c’est en effet de la France dont il s’agit, et de sa capacité a se protéger de la déflation qui guette, de la récession, et d’un marasme économique dont personne ne semble voir l’issue.

Il est désormais temps de passer à l’action. Les Français réclament une clarification de la ligne politique du Président de la République et de son Premier Ministre, ainsi que les réformes nécessaires à la consolidation de notre modèle social, au renforcement de notre compétitivité, et à la réduction des déficits publics.

Sans quoi, ce remaniement ne sera qu’un coup d’épée dans l’eau, une énième manœuvre politicienne coupable du décrochage de notre pays face a nos partenaires.”

Les commentaires sont clos.