Hausse du chômage : La CGPME Côte-d’Or réclame des mesures d’exception pour l’emploi

La CGPME Côte-d’Or réagit suite à la publication des chiffres du chômage : “L’inversion de la courbe du chômage passera, n’en déplaise à certains, par la reprise de l’investissement lequel est directement lié à l’amélioration du taux de marge des entreprises”. Elle réclame des “mesures d’exception” pour l’emploi comme l’allègement des seuils sociaux, l’allongement de la durée maximale des CDD,…

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Le chômage n’en finit plus d’augmenter.

Face à cette situation, il convient tout d’abord de rappeler que l’emploi dépend avant tout du carnet de commandes des entreprises. L’inversion de la courbe du chômage passera, n’en déplaise à certains, par la reprise de l’investissement lequel est directement lié à l’amélioration du taux de marge des entreprises qui flirte avec ses plus bas niveaux historiques. A cela viennent s’ajouter les obstacles que sont le coût du travail, la lourdeur , la volatilité des règles administratives, et la complexité du droit social.

Au-delà du Pacte de Responsabilité et face à l’urgence de la situation actuelle il faut donc maintenant engager une véritable réforme du code du travail allant au-delà de la simplification évoquée par Manuel Valls. Mais, dans l’immédiat, la CGPME Côte d’Or réclame des mesures d’exception pour l’emploi : allègement des seuils sociaux, allongement de la durée maximale des CDD, accompagnement de la mobilité professionnelle…

Si « la France a besoin de ses entreprises », comme l’a rappelé le Premier Ministre, les entreprises ont besoin, elles, qu’on leur donne les moyens de répondre à cet appel.”

Les commentaires sont clos.