La FDSEA Côte-d’Or s’interroge sur l’avenir de la filière des fruits et légumes du département

La Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles de Côte-d’Or s’alarme de la conjoncture de la production de fruits et légumes du département. “Consommons des fruits et légumes issus des producteurs locaux et filières locales pour soutenir et valoriser une agriculture intégrée dans son environnement”, demande le syndicat

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“5 fruits et légumes : Bientôt une utopie en Côte d’Or ?

L’agriculture côte d’orienne traverse une campagne culturale 2014 complexe caractérisée par un climat défavorable et un contexte économique en berne. Aucune filière n’est aujourd’hui épargnée, la production de fruits et légumes du département étant aussi largement concernée.

La Côte d’Or, terre légumière ? Oui, mais pour combien de temps encore ? Pour le syndicalisme FDSEA la question mérite d’être posée alors que les derniers évènements de conjoncture ne laissent pas présager une issue favorable. En effet, depuis deux ans, la filière côte d’orienne est, entre autre, impactée par :

  • -la fermeture du site D’Aucy à Ciel mettant fin à la production légumière de haricots, petits pois et flageolets sur une superficie de 700 ha ;
  • – les inondations du mois de Mai 2013 sur plus de 15 000 ha dans le Val de Saône détruisant la récolte de la majorité des légumes de plein champ et ceux produits en maraichage ;
  • – l’arrêt de l’unité de déshydratation d’oignons sur le site STL de Villers-les-Pots compromettant leur débouché pour les années à venir ;
  • – une pluviométrie excessive sur les dernières semaines altérant aujourd’hui les conditions d’arrachage et la qualité des productions légumières ;
  • – la concurrence des pays du Sud, Espagne en tête, qui déstabilisent nos marchés locaux ;
  • – l’embargo russe qui impactera indirectement nos filières avec des volumes de fruits et légumes
  • supplémentaires à valoriser en France ;
  • – sans oublier, une conjoncture économique défavorable avec des cours en baisse qui ont pour conséquence directe, la vente à perte de leurs légumes pour les producteurs du département.

La FDSEA de Côte d’Or promeut une agriculture diversifiée et créatrice de valeur ajoutée dans tous les territoires. La production de fruits et légumes de notre département en est un atout majeur et se doit de le rester. C’est collectivement, de l’agriculteur au consommateur final, que nous devons œuvrer dans ce sens ! C’est pourquoi, consommons des fruits et légumes issus des producteurs locaux et filières locales pour soutenir et valoriser une agriculture intégrée dans son environnement !”

Les commentaires sont clos.