Saône-et-Loire : Suspicion d’intoxication alimentaire au château de Montlaville à Chardonnay

La fait le point suite à une suspicion d’intoxication alimentaire au château de Montlaville à Chardonnay accueillant actuellement deux camps de vacances organisés, pour le premier, par le Lyons Club et pour le second, par les éclaireurs de France (EEDF).

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Fabien Sudry, préfet de Saône-et-Loire, a été informé dans la soirée du jeudi 14 août 2014 d’une suspicion d’intoxication alimentaire au château de Montlaville à Chardonnay (71700) accueillant actuellement deux camps de vacances organisés, pour le premier, par le Lyons Club et pour le second, par les éclaireurs de France (EEDF).

Les responsables du camp de vacances organisé par les éclaireurs de France accueillant des enfants et des jeunes adultes handicapés ont informé les services de santé que plusieurs de leurs résidents présentaient des troubles digestifs.

Deux équipes de pompiers envoyées par le SAMU, un médecin généraliste, l’infirmière et les assistantes sanitaires du centre de vacances ont pris en charge les résidents.

– 17 personnes présentant des symptômes classiques (troubles digestifs) ont été prises en charge sur place, le centre hospitalier de Mâcon ayant fourni aux équipes médicales les médicaments nécessaires au traitement des personnes touchées.

– Par mesure de précaution, 2 mineurs ont été transportées au centre hospitalier de Mâcon car ils supportaient avec plus de difficulté leurs symptômes.
Leur état de santé leur permet aujourd’hui de quitter l’hôpital.

A ce stade, l’intoxication est jugée sans gravité particulière.

Les responsables du centre, en lien avec le centre 15, maintiendront la surveillance des vacanciers jusqu’à la fin de leur séjour.

L’information des parents des vacanciers touchés est en cours.
Celle-ci sera complétée par une note écrite à la sortie du séjour à destination de toutes les familles qui les informera de l’événement.

Les activités de loisirs des deux camps de vacances ont pu reprendre aujourd’hui et les enfants retrouveront, comme prévu, leur famille dans les tous prochains jours.”

Les commentaires sont clos.