Assises de la ruralité : Une “victoire”, pour les conseils généraux de la Nièvre, de l’Allier, de la Creuse et du Cher

Les présidents des conseils généraux de la Nièvre, de l’Allier, de la Creuse et du Cher se félicitent de l’annonce faite le 16 juillet dernier par le Premier Ministre Manuel Valls de la tenue des Assises de la ruralité à l’automne prochain. “Cette annonce ne peut que nous réjouir et consolider le travail que nous menons depuis plus de deux ans autour de la démarche des Nouvelles Ruralités”, expliquents les présidents.

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Nous, Présidents des conseils généraux de la Nièvre, de l’Allier, de la Creuse et du Cher, nous nous félicitons de l’annonce faite le 16 juillet dernier par le Premier Ministre Manuel VALLS de la tenue des Assises de la ruralité à l’automne prochain.

Cette annonce ne peut que nous réjouir et consolider le travail que nous menons depuis plus de deux ans autour de la démarche des « Nouvelles Ruralités », qui a abouti à la publication d’un rapport contenant 60 propositions concrètes.

35 Départements ont rejoint cette démarche inédite. Pour la première fois depuis longtemps, la ruralité est perçue de manière résolument positive.

Le fait que le chef du Gouvernement se saisisse de cette question est une victoire pour nous, car au travers de nos actions, nous avons la conviction d’avoir été pris en compte.

Nous participerons activement à ces Assises et nous nous tiendrons à la disposition du Gouvernement pour démontrer que les territoires ruraux sont aussi l’avenir de la France.

Nous pensons que le maintien des conseils généraux en milieu rural est une stricte nécessité, aussi bien au niveau du développement territorial que des réponses de proximité apportées aux citoyens. Ils sont un repère pour les habitants (porteurs de projets, familles, personnes fragilisées, jeunes…), qu’ils accompagnent au quotidien.

Alors que beaucoup de citoyens se sentent éloignés des lieux de décisions, abandonnés par les politiques publiques, leur rôle de proximité doit être préservé et renforcé. Ils constituent un échelon incontournable entre les futures grandes régions et une intercommunalité rurale encore peu structurée. Innovants, ils permettent de créer des emplois durables, non délocalisables. Grâce à eux, nos territoires ruraux sont vivants et complémentaires aux grands pôles urbains.

Pour rappel, à la suite d’un premier colloque sur les « Nouvelles Ruralités » s’étant déroulé en 2013 à Vichy, nous organisions le 5 juin dernier à Nevers les Etats Généraux des « Nouvelles Ruralités : campagnes : le grand Pari » qui ont attiré plus de 650 personnes (Présidents de conseils généraux, parlementaires, élu(e)s locaux, associations, entreprises…).

Ce moment fort a placé la ruralité au centre des débats et interpellé le Gouvernement sur le rôle des départements ruraux dans le paysage politique et administratif français.

Nous continuerons à nous battre pour démontrer que nos espaces ruraux sont des atouts pour notre pays et un monde de solutions pour l’Europe.

C’est dans ce sens que nous apporterons notre contribution aux Assises de la ruralité annoncées par le premier ministre Manuel VALLS pour l’automne prochain.”

Les commentaires sont clos.

  1. Résister à l’
    Urbanisation,
    Rester
    Avantageusement et
    Localement
    Indépendant
    Tentant
    Ecologiquement

    Dijon Autrement le vendredi 18 juillet 2014 à 19h23