Spectacle Cyrano de Bergerac à Dijon : “Le scandale sans le panache”, selon l’opposition

L’opposition au conseil municipal de Dijon, le groupe d’union de la droite et du centre, dénonce “les petits arrangements entre amis”, qui ont entourés les représentation du spectacle Cyrano de Bergerac à l’Opéra de Dijon : “La troupe de Cyrano, avec l’acteur Philippe Torreton, a décidé à l’unanimité de faire grève par solidarité avec les intermittents du spectacle, ceux-là même qui avaient décerné le Molière de la « meilleure trahison » au ministre du Travail début juin”

“Spectacle Cyrano de Bergerac à Dijon : le scandale sans le panache !

Vendredi 4 juillet, la représentation du Cyrano de Bergerac programmée au Grand Théâtre de Dijon a été annulée. La troupe de Cyrano, avec l’acteur Philippe Torreton, a décidé à l’unanimité de faire grève par solidarité avec les intermittents du spectacle, ceux-là même qui avaient décerné le Molière de la « meilleure trahison » au ministre du Travail début juin.

Ce comportement est désinvolte à l’égard de la ville de Dijon et de sa majorité municipale, qui avait pourtant multiplié les attentions et les subventions.

Le metteur en scène Dominique Pitoiset a reçu en effet en janvier 2014, des mains du sénateur-maire de l’époque, les insignes de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, avant de lui apporter son soutien quelques jours après pour la campagne électorale.

Une subvention de 150 000 € venait d’ailleurs d’être votée au budget de la ville de Dijon pour 2014 par la majorité sortante au bénéfice de la compagnie Pitoiset, laquelle est coproductrice du spectacle Cyrano aux côtés du Théâtre National de Bretagne. Aucune convention n’a été soumise au conseil municipal pour préciser les conditions d’attribution de cette subvention.

Une nouvelle subvention de 40 000 € a été votée par la majorité municipale le 30 juin dernier, au bénéfice du Théâtre Dijon Bourgogne cette fois, pour « accueillir » le spectacle de Cyrano. C’est totalement injustifié au regard de la subvention annuelle déjà perçue par cette association pour son fonctionnement, pas moins de 992 940 € en 2013 !

Les élus du groupe d’union de la droite et du centre dénoncent ces petits arrangements entre amis qui finissent en l’occurrence en chamailleries. Ils réclament toute la transparence dans l’attribution de ces subventions. Ils demandent enfin que le maire de Dijon bloque de toute urgence le versement d’une partie des subventions prévues”.

Les commentaires sont clos.

  1. Que de suspicions!
    Si l’on ne peut plus distribuer l’argent public, à ses amis, comme bon vous semble, mais ou va t’on ?

    Que restera-t’il alors comme véritable pouvoir à nos brillants politiques ?

    Laissez au moins cela à Rebs, déjà qu’il est pris :
    – pour un guignol, au ministère de l’emploi. Le réjoui de la crèche !
    – pour le toutou du MEDEF
    – si en plus il doit être soupçonné de gabegie, d’abus de confiance, de détournement de fonds public…

    c’est à vous décourager de faire une carrière politique !

    clem le mercredi 9 juillet 2014 à 16h44

  2. L’opposition a du nez

    Anonyme le dimanche 13 juillet 2014 à 8h26