François Sauvadet soutient le secteur du bâtiment et des travaux publics

, président du conseil général de la Côte-d’Or et député UDI, réagit à la mobilisation des acteurs du bâtiment et des travaux publics à Dijon aujourd’hui. “Les entreprises du bâtiment et des travaux publics constituent un socle puissant de notre économie et de l’emploi”, assure-t-il

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Je tiens à apporter tout mon soutien aux nombreux chefs d’entreprise et aux salariés du secteur du bâtiment et des travaux publics qui ont manifesté ce lundi pour marquer leur inquiétude face à un avenir sombre. Ils ont à juste titre protesté contre l’absence de “réformes courageuses qui permettront une baisse rapide et durable des dépenses publiques de fonctionnement pour privilégier les dépenses publiques d’investissement” à l’appel de la Fédération française du bâtiment et de la Fédération régionale des travaux publics.

Les entreprises du bâtiment et des travaux publics constituent un socle puissant de notre économie et de l’emploi.

Confronté à une crise sans précédent, le secteur du bâtiment a subi de plein fouet les conséquences des décisions du Gouvernement. Celui-ci a fragilisé les investissements privés dans le secteur du logement avec la loi ALUR. Il a aussi menacé l’investissement public en diminuant les dotations aux collectivités locales, qui effectuent pourtant 70 % des investissements publics.

Force est de constater qu’il n’y a plus aucun vrai grand projet lancé pour l’avenir et c’est inquiétant. Conscient de cette situation j’ai appelé les maires de Côte-d’Or, que j’ai tous rencontrés, à démarrer sans tarder tous les projets prêts pour soutenir l’activité et l’emploi. Je les ai assurés que le Conseil Général les accompagnerait.

Le Conseil Général de la Côte-d’Or a quant à lui maintenu son niveau d’investissement en 2014 à hauteur 70 millions d’euros et vient de décider lors de la session du 20 juin d’un plan de relance de 5 millions d’euros d’investissements supplémentaires sur nos routes.

Mais le Département ne peut pas tout et il est urgent que le Gouvernement mette enfin en œuvre les réformes indispensables à la compétitivité de nos entreprises : simplification des démarches administratives et pacte de responsabilité ne peuvent plus attendre !”

Les commentaires sont clos.

  1. C’est déjà encourageant de retrouver un personnage politique appliqué dans l’avenir du BTP, cette filière qui connait depuis quelques temps la crise. Il est maintenant temps d’entamer de vraies actions.

    marchés publics le jeudi 10 juillet 2014 à 18h22