Christiane Taubira défendra-t-elle les jeunes avocats ?

2014-06-justice-taubira-avocat-JJ-miroir-23

“Sans revalorisation du tarif de l’aide juridictionnelle, la profession est en danger.” Vendredi 4 juillet après-midi, les avocats étaient en grève. Environ 80 d’entre eux, selon l’estimation de la police, se sont mobilisés devant l’École nationale des Greffes de Dijon, boulevard de la Marne, alors que , ministre de la Justice, venait justement en visite officielle fêter les 40 ans de l’École.

Des avocats précaires ? Qui s’en serait douté. L’image que l’on a de la profession serait-elle déformée ? “La plupart des gens ici, décrypte , président de l’Union des jeunes avocats en balayant les manifestants d’un geste du bras, sont des jeunes. Ils travaillent 60 heures par semaine pour à peine plus que le Smic.”

“Nous portons le système à bout de bras au péril de nos activités”

La crise n’est pas seulement dijonnaise. Tous les barreaux de France se sont donné rendez-vous à Paris ce lundi 7 juillet pour manifester contre les pistes émises par le gouvernement dans l’idée de financer l’aide juridictionnelle. Une mesure qui permet à tout citoyen de bénéficier des services d’un avocat gratuitement. Une sorte de Couverture maladie universelle (CMU) du prévenu. Cette mesure rend tous les citoyens égaux devant la justice, une nécessité constitutionnelle en France. “Nous portons le système à bout de bras au péril de nos activités.”

Le problème, c’est que l’aide juridictionnelle n’a pas été revalorisée depuis plusieurs années, sept exactement alors que l’inflation a grimpé de 10% dans le même temps. En face, les avocats rémunérés par l’État pour aider leurs concitoyens à moindres frais commencent à tirer la langue. “Imaginez que nous avons besoin d’être payés 93€ de l’heure sans quoi nous travaillons à perte”, explique Joffrey Burnier. “Avec l’aide juridictionnelle, nous sommes payés 40€ de l’heure”.

Impossible donc d’espérer atteindre le Smic dans ces conditions. D’autant qu’accepter d’être avocat commis d’office, quand on est jeune, ça ne se refuse pas. “Bien souvent, nous les jeunes avocats, n’avons pas le choix d’accepter, pour des raisons financières.”

“Beaucoup de sacrifices pour être peu soutenu”

2014-06-justice-taubira-avocat-JJ-miroir-8

La grève est suivie, toute la profession est unanime contre les pistes évoquées par le gouvernement pour financer la revalorisation de l’aide juridictionnelle. Car celles-ci ponctionneraient en premier… les petits avocats. “On nous propose de taxer le chiffre d’affaires des cabinets. C’est comme demander aux médecins de financer la CMU”, juge le président de l’Union des jeunes avocats. “On a déjà une retraite très maigre si on ne cotise pas à côté, mais si en plus on doit payer pour travailler, nombre d’entre nous vont vite être pris à la gorge…”

Financer un fonds de péréquation, toute la profession est contre, même les plus gros cabinets. Eux qui n’ont pas vraiment besoin de pratiquer cette activité solidaire pour équilibrer leurs comptes – en effet un avocat n’a pas l’obligation juridique de l’accepter (comme la CMU pour un médecin). “Le fait que les jeunes fassent grève contre la taxation éviterait aux plus gros cabinets de payer aussi ce fonds de péréquation, donc ils sont à nos côtés, forcément”, le jeune représentant regrette le manque de communication (mais aussi peut-être de confraternité) entre les gros “vus à la télé” et les petits, plutôt en bas de la classe moyenne.

Et presque découragé : “On ne veut pas d’une taxe sur la profession. Nous sommes déjà une profession très solidaire en multipliant les consultations gratuites du barreau, en allant à la rencontre des gens parce que nous avons des convictions. Mais en avoir, ça coûte cher dans ce pays.” En Europe, l’Italie, par exemple, gère mieux la situation :”A côté d’eux, notre budget justice est des plus ridicules pour un pays qui prélève autant d’impôts. Et pourtant, ils sont en crise…”

En un mot, jeune avocat en ce moment, c’est …? “Beaucoup de sacrifices pour être peu soutenu.”

2014-06-justice-taubira-avocat-JJ-miroir-41

Les commentaires sont clos.

  1. Kiki doit descendre de vélo

    Anonyme le jeudi 10 juillet 2014 à 16h08