Dijon Céréales ouvre un nouveau stockage à Epoisses

Le groupe annonce qu’il vient d’ouvrir un nouveau stockage à Epoisses depuis le 1er juillet. Cette ouverture fait suite à la nécessaire réorganisation découlant du déraillement d’un train en septembre 2013, sur la ligne Semur-Epoisses, désormais fermée.

Le hangar, qui comprend deux grandes cellules à plat couvre près de 3 000 m2 au sol et s’élève jusqu’à 16,50 m de hauteur. L’ensemble permettra de stocker dans d’excellentes conditions quelques 9 000 à 13 000 tonnes de céréales selon le type de remplissage.

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Un nouveau stockage ouvre sur le site d’Epoisses

Suite au déraillement d’un train le 17 septembre 2013, la ligne ferroviaire Semur-Epoisses a été fermée.

Réseau Ferré de France n’annonce pas de projet quant à la remise en état de cette voie. Celle-ci permettait pourtant de transporter près de 80 000 tonnes de céréales par an entre Epoisses – l’un des silos les plus importants de Dijon Céréales avec une capacité avant travaux de 30 000 tonnes de stockage – et différentes destinations : le silo hub ferroviaire de Venarey pour une descente en train électrique vers Fos-sur-Mer, mais aussi les marchés de l’Est de la France.

Face à cette situation qui s’installe, il fallait une solution pour accueillir plus de volume de collecte à ÉEpoisses.

Le chantier express d’un nouveau grand stockage à plat a été engagé sur l’ancienne plateforme jouxtant les silos. Il s’achève actuellement après 3 mois de travaux. L’ouverture est programmée pour le 1er juillet. Les équipes de Dijon Céréales, encadrée par Cyrille Meuriot et Camille Touret, ont travaillé d’arrache- pied avec les entreprises Crai (charpente et couverture) et Ponzo (génie civil, terrassement, béton) pour boucler le dossier avant la moisson.

Le hangar, qui comprendra 2 grandes cellules à plat couvre près de 3 000 m2 au sol et s’élève jusqu’à 16,50 m de hauteur. L’ensemble permettra de stocker dans d’excellentes conditions quelques 9 000 à 13 000 tonnes de céréales selon le type de remplissage.

Cette installation va permettre d’accueillir dans de bonnes conditions les agriculteurs livreurs et surtout d’étaler les dégagements qui s’opèrent aujourd’hui en camion. Durant la moisson, 12 trains en moyenne assuraient jusqu’à 2013 les départs des céréales.

Depuis Epoisses, les camions vont livrer les silos de Venarey et de Pagny (destination Fos-sur-Mer) avec un surcoût par rapport à la logistique ferroviaire initiale. Dijon Céréales doit aussi développer au maximum les « contrats départ » qui consistent à livrer directement les clients de la coopérative (meuniers, malteurs, triturateurs…).”

Les commentaires sont clos.