Cet été, amis touristes, préférez le miel à la moutarde de Dijon !

Photo Jérémie Lorand

Photo Jérémie Lorand

Plus d’un million et demi d’abeilles citadines auraient élu domicile dans les parcs, jardins et terrasses d’immeubles de Dijon durant l’année 2013. Depuis le printemps 2014, pas moins de 60 ruches ont été installées dans une dizaine de lieux de la ville. La production de miel sera mise à la vente tout l’été à travers la ville.

Bientôt 40 nouvelles ruches

Le premier jour de l’été, le 21 juin 2014, le Jardin des sciences de Dijon ouvrait ses portes au public à l’occasion d’Apidays, les journées nationales de l’abeille sentinelle de l’environnement. L’idée était de faire découvrir la toute nouvelle production de ses petites ouvrières. Plus de 1 000 personnes ont d’ailleurs fait le déplacement pour apprendre à extraire ce précieux nectar, mais aussi le déguster. Désormais, le , récolte 2014, sera mis en vente dans les trois points de vente de l’Office de tourisme de Dijon (Place de la gare, Puits de Moïse et rue des Forges) et au jardin des sciences.

Lors du conseil municipal du 30 juin 2014, les élus ont d’ailleurs arrêté les tarifs : 5 euros le pot de 125 grammes et 15 euros le pot de 500 grammes. En bonus, un sachet de graines de plantes mellifères, à planter en jardinières, afin de faciliter le travail des abeilles au printemps prochain. “Ce prix reste attractif, mais supérieur aux prix de vente du miel pratiqués localement par les apiculteurs professionnels, afin de ne pas concurrencer directement ce secteur d’activités”, note Stéphanie Modde, adjointe déléguée l’écologie urbaine et au cadre de vie.

Le jeudi 19 juin, en avant-première, le miel de Dijon était déjà mis à l’honneur dans les restaurants scolaires qui accueillent 7 300 enfants et le restaurant du personnel de la ville de Dijon. Il était intégré dans la préparation du menu : une sauce au miel et boeuf au pain d’épices.

Et la production devrait s’amplifier. Courant 2014, près de quarante nouvelles ruches vont être installées sur le domaine de la Cras. Ce dernier s’étend sur 160 hectares, sur le plateau situé entre Dijon, Plombières-lès-Dijon et Corcelles-les-Monts. L’apiculteur sera chargé du suivi des colonies d’abeilles, de leur bonne survie, de l’extraction du miel, de la mise en pot et de la livraison à la ville. Il sera indemnisé à hauteur de cent euros par ruche, une recette correspondant à 10 kg de miel par ruche.

La liste des ruches de la ville de Dijon

  • Parc de la Toison d’Or : 9 ruches
  • Toit de l’Auditorium : 6 ruches
  • Toit de la caserne des pompiers (rue du Transvaal) : 6 ruches
  • Combe à la Serpent : 6 ruches
  • Jardin des sciences : 3 ruches
  • Fort de la Motte Giron : 3 ruches
  • Parc de la Colombière : 11 ruches
  • Médiathèque Champollion : 4 ruches
  • La Vapeur : 6 ruches
  • Coteaux des Valendons : 6 ruches

Les commentaires sont clos.

  1. OUI au sucre, NON à l’éthanol!

    Dijon Autrement le mercredi 2 juillet 2014 à 20h12