Le député R. Delatte dit “NON” à une intervention en Syrie

Quelques heures seulement après que le sénateur-maire de Dijon François Rebsamen se soit prononcé “pour”, c’est au tour du député UMP de Côte-d’Or de se positionner sur la question d’une éventuelle intervention militaire française en . Et pour celui qui est aussi maire de Saint-Apollinaire, la réponse est claire : “La France n’a pas vocation à entrer seule en guerre”.

Pourquoi ? Car selon l’élu, “elle porterait la responsabilité d’un embrasement des pays du Proche et Moyen Orient, et très probablement la mort de dizaines de milliers de civils supplémentaires”. Aussi selon Rémi Delatte, Aussi, “François Hollande n’a pas raison de s’obstiner et de refuser d’organiser un vote des parlementaires”.

Ci-dessous, le communiqué dans son intégralité.

Syrie : NON à une intervention militaire française
 
Les massacres commis à l’encontre des populations syriennes sont inacceptables et condamnables. Ils ne sauraient rester impunis. Cependant, aucune preuve à ce jour n’a été apportée sur l’origine des gaz toxiques et la situation politique du pays nécessite davantage de précision sur les rôles de chacun.
 
Une action militaire doit être organisée dans le cadre des Nations Unies. La France n’a pas vocation à entrer seule en guerre car elle porterait la responsabilité d’un embrasement des pays du Proche et Moyen Orient, et très probablement la mort de dizaines de milliers de civils supplémentaires. Or, d’une part, les autres pays européens, au premier rang duquel la Grande Bretagne, ne s’engageront pas dans un conflit armé ; d’autre part, les Etats-Unis font marche arrière et Barack Obama se voit contraint de solliciter le Congrès.
 
Aussi, François Hollande n’a pas raison de s’obstiner et de refuser d’organiser un vote des parlementaires.
 
Pour ma part, je suis défavorable à une intervention militaire française en Syrie”.

Les commentaires sont clos.