François Rebsamen appelle les intermittents du spectacle “à la raison”

François Rebsamen, ministre du Travail | Photo Jonas Jacquel

François Rebsamen, ministre du Travail | Photo Jonas Jacquel

En marge de son déplacement à AgroSup Dijon, vendredi 27 juin 2014, , ministre du Travail et ancien maire de Dijon a lancé un appel au calme à destination des qui menacent de perturber les festivals, malgré le premier geste d’apaisement du gouvernement.

“Je n’accepte pas qu’on m’accuse de traitrise”, a déclaré le ministre du Travail. “C’est infamant et insultant, surtout quand on sait ce que j’ai fait pour la culture à Dijon [la culture représentait 23% du budget, NRLD]”. Les intermittents menacent la tenue des festivals de l’été partout en France, opposés à l’agrément de l’accord sur leur régime d’assurance chômage. Lors de la cérémonie des Molières, il a même reçu le “Molière de la meilleure trahison”.

“Le différé d’indemnisation sera assumé par l’État”, insiste-t-il. “L’accord du 22 mai avait été signé avec le Medef certes, mais aussi avec la CFDT, la CFTC et FO […] J’appelle donc au calme et à la raison”. Durant la campagne des Municipales, il avait cosigné une tribune contre la “remise en cause le statut des intermittents du spectacle”. La culture contribue à hauteur de 57,8 milliards d’euros au PIB du pays et les entreprises culturelles emploient 670 000 personnes sur le territoire français. “Je dis et je redis que les négociations qui débutent sont ouvertes à tous, elles sont sans tabou”, martèle-t-il.

Les commentaires sont clos.

  1. TED est-il à la hauteur?

    Dijon Autrement le mercredi 2 juillet 2014 à 20h26