Le musée des Beaux-Arts de Dijon redore son blason

2013-08-culture-patrimoine-musee-beaux-arts-chantier-JJ-miroir-7

Après près de dix ans d’études et de chantier, le musée des Beaux-Arts de Dijon s’offre un nouvel écrin en inaugurant son nouveau parcours Moyen-Âge et Renaissance. La première phase d’un projet qui doit courir jusqu’en 2019.

Car le musée n’exposait jusque-là que 17% de ses collections ! Cette refonte doit permettre, à terme, de dévoiler au public 1.500 œuvres supplémentaires, toujours en plein cœur du palais des Ducs et des États de Bourgogne.

C’est d’ailleurs ce cadre, mais aussi la richesse de ces collections qui lui permettrait d’entrer dans le club très fermé des plus beaux musées de France. Mais pour sa conservatrice, , il faut trouver à ce qualitatif une autre justification : “Lors de l’inauguration au public, en 1799, on le comparait déjà au Louvres. A cette époque, il y avait certes moins de musées en France, mais depuis, cet élément de langage subsiste sans qu’on puisse réellement savoir quel est l’élément de calcul qui permet de le juger”.

A l’aube d’une renaissance

Désormais organisé autour de la cour de Bar, le musée des beaux-arts de Dijon veut s’offrir une visibilité internationale. Et les Pleurants du tombeau de Jean sans Peur, chefs d’œuvre de l’art médiéval, dont la tournée aux États-Unis et en Europe a réuni plus de 700.000 visiteurs ne devrait que conforter ce statut.

“La rénovation a permis de reconquérir une cohérence perdue au fil des années”, avoue Sophie Jugie. “Les visiteurs sont désormais accueillis par les Ducs de Bourgogne qui les conduisent au tombeau, aux retables de la Chartreuse,…” Champ, contrechamp, comme au cinéma, le tombeau sera d’ailleurs visible sous deux angles différents grâce à un nouvel accès par la tribune des musiciens. “Cette rénovation doit permettre de donner pleinement conscience aux visiteurs de la richesse du patrimoine”. À titre d’exemple, le parcours Renaissance proposera 500 tableaux ou autres sculptures.

Retour aujourd’hui sur cette décennie de changement.

Cette semaine, retrouvez chaque midi un nouvel article de notre dossier sur la rénovation du musée des Beaux-Arts.

Les commentaires sont clos.