Subventions au Cercle Dijon Bourgogne : L’adjoint aux sports “apporte des précisions”

Après les déclarations de la présidente du Cercle Dijon Bourgogne, l’adjoint au maire délégué aux sports, tient à apporter “des précisions” : “En réponse à la demande faite par le CDB, le Grand Dijon a aussitôt répondu présent en s’engageant à verser une aide exceptionnelle de 150 000 euros sur 3 ans”, assure-t-il

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Les récentes déclarations dans la presse de la présidente du Cercle Dijon Handball ne doivent pas venir éclipser la saison époustouflante que le club vient de réaliser et qui a enthousiasmé le public dijonnais.

Compte tenu des attaques qui ont été proférées à l’égard de la participation financière du Grand Dijon ces derniers jours dans la presse, il me semble à ce stade essentiel de rétablir la vérité des chiffres pour apaiser les esprits et continuer de travailler avec ce club dans un esprit constructif et efficace.

En réponse à la demande faite par le CDB, le Grand Dijon a aussitôt répondu présent en s’engageant à verser une aide exceptionnelle de 150 000 € sur 3 ans. Chacun comprendra que dans un contexte budgétaire particulièrement contraint et compte tenu des subventions et aides que le Grand Dijon se doit d’honorer à l’égard du monde sportif dans toute sa diversité, ce geste du Grand Dijon représente un effort très important.

Rappelons tout de même pour mémoire que le montant des subventions versées par la Ville et le Grand Dijon n’a cessé d’augmenter depuis 3 ans : 195 000 euros pour la saison 2011/2012, 270 000 euros pour 2012/2013 et donc plus de 320 000 euros pour 2013/2014 sous réserve bien sûr d’un vote favorable le 26 juin lors du prochain conseil d’agglomération. Autrement dit, le niveau d’aides de Dijon (ville et agglomération) sur cette saison 2013/2014 en D2 est quasiment le double de ce que le CDB touchait en D1 il y a 3 ans (195 000 euros) !

Les attaques médiatiques dont le Grand Dijon a été l’objet à plusieurs reprises sont non seulement incompréhensibles mais aussi injustes au regard de l’absence de soutien du Conseil Général de la Côte d’Or qui, non content d’avoir octroyé une subvention 2013/2014 à la baisse (le Département donne au final 6 fois moins que la ville et le Grand Dijon !), ne daigne même pas répondre aux sollicitations que le club aurait faites, ni pour une aide exceptionnelle ni pour une potentielle dotation de fonctionnement…

Enfin, le procès sur une absence de parité dans les choix du Grand Dijon, entre le hand masculin (le DBHB) et le hand féminin, n’a pas de sens car le montant des subventions tient compte de critères objectifs, qui renvoient principalement à l’économie du sport (le montant des contrats des joueurs notamment) sur laquelle nous ne pouvons pas peser localement.

Le Grand Dijon, qui est déjà la collectivité qui donne le plus en 2013/2014, et est comptable devant les Grands Dijonnais d’une gestion responsable des deniers publics, ne peut faire davantage, malgré les sollicitations médiatiques et inélégantes de la direction du club, sans mettre sa situation financière en péril et sans créer de déséquilibre avec les sommes allouées aux autres clubs qui sont soutenus.”

Les commentaires sont clos.

  1. Would you be taken with exchanging links? abdfdkgbgceg

    Johnf480 le samedi 31 mai 2014 à 1h25