Européennes 2014 : Jean Esmonin (PS) souhaite “engager la Résistance républicaine”

Le maire PS de Chenôve, , considère que le 25 mai 2014 reste comme une date “marquée à jamais d’une pierre noire”. “L’ensemble des Républicains que nous sommes doivent se remettre au travail, dès aujourd’hui, pour – plus qu’un sursaut républicain – engager la Résistance républicaine !”

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Engager la Résistance républicaine !

Ce 25 mai 2014 restera comme une date marquée à jamais d’une pierre noire.

Si l’heure n’était pas aussi grave, je pourrais naturellement constater qu’à Chenôve le PS a réussi à se maintenir à un niveau bien supérieur à ses scores nationaux (+ 8,46 %) mais aussi départementaux (+ 7,92 %).

Avec 23,16 %, la liste conduite par Edouard Martin a en effet réalisé, dans la cité des Bonbis, l’un de ses meilleurs scores de Côte-d’Or. Mais, cela n’a malheureusement pas suffi à enrayer le vote europhobe pour le Front national, qui, véritable paradoxe de cette élection, faisait campagne en disant Oui aux sièges de députés européens avec le slogan : « Non à Bruxelles ! »…

En choisissant de se retirer du débat municipal, par la voix de son leader, lors de l’entre-deux tours des récentes élections municipales et de laisser par là même le champ libre à l’extrême droite, la droite chenevelière, qui est sortie hier pratiquement 10 points en dessous de son score départemental, doit assumer ses responsabilités dans ce nouveau 21 avril… européen.

Ne doutons pas non plus que la dissidence que nous avons connue lors des élections municipales a favorisé le discrédit des partis de gouvernement, sur lequel le FN fait son lit.

Je le redis avec conviction et détermination : c’est dans l’unité et le rassemblement de toutes les forces de gauche, comme nous l’avions réalisé lors des municipales, que nous pourrons faire que cette onde de choc ne se traduise pas en un séisme irréparable lors des prochains scrutins.

Il nous faut continuer d’agir au plus près de toutes celles et tous ceux qui ont manifesté hier dans les urnes leur désespérance sociale et citoyenne par un bulletin FN. Il nous faut poursuivre et intensifier nos actions en proximité pour l’emploi, la solidarité et l’éducation.

L’ensemble des Républicains que nous sommes, pour qui l’Europe de Schuman, Adenauer et de Gaulle représentera toujours un idéal de paix et de progrès, doivent se remettre au travail, dès aujourd’hui, pour – plus qu’un sursaut républicain – engager la Résistance républicaine !”

Les commentaires sont clos.