Européennes : “Les socialistes travestissent les chiffres”, selon P. Cherin (FN)

, conseiller municipal FN à , voit en la victoire de son parti aux élections “la fin d’un système” dans sa commune.

“Les socialistes et Jean Esmonin Maire de la ville, tentent de nier l’évidence en travestissant les chiffres, circulez il n’y a rien à voir demain sera un autre jour”, ajoute-t-il.

A lire ci-dessous l’intégralité du communiqué de presse : 

La fin d’un système est en marche à Chenôve.

La victoire du Front national à Chenôve ce dimanche est un séisme politique qui démontre un enracinement local et de véritables attentes de la part de nos concitoyens. Les socialistes et Jean Esmonin Maire de la ville, tentent de nier l’évidence en travestissant les chiffres, circulez il n’y a rien à voir demain sera un autre jour.

Contrairement à ce que voudrait nous faire croire la gauche en place qui a pris la succession de Roland CARRAZ, il n’y a plus de vie républicaine à Chenôve. Une partie toujours plus nombreuse de la population se sent mise à l’écart, alors qu’une partie fuit la ville pour aller s’installer ailleurs. Les socialistes au pouvoir dans cette ville depuis 1999, ont rompu par dogmatisme un équilibre de vie qui existait entre tous les habitants.

Il faut avouer la vérité et faire preuve de franchise. Une grande partie des électeurs ayant voté pour Messieurs Esmonin et Ponsâa aux dernières élections municipales ne sont pas déplacés parce qu’il n’y avait rien à gagner pour eux sur ce scrutin. Aucune promesse ne pouvait leur être tenue pour les récompenser de leur bulletin de vote. Autrement dit pour eux peu importante la France.

En tant que Gaulliste et patriote ce n’est pas ma conception de faire de la politique, cela n’est pas mon modèle de vie et ma vision du vivre ensemble pour mes concitoyens.

Les commentaires sont clos.

  1. Philippe, du courage et de la lucidité! Le travail ça paye. A condition de ne pas dépendre d’une équipe d’incapables.

    FABIN le lundi 26 mai 2014 à 15h17

  2. RECTIFICATIF DU 27/05/ je me comprend : il y a la Fédération (FN 21)et ses sympathisants (peu actifs) et les militants proches formant l’équipe ayant boîté et collé sur Chenôve aux cotés de Philippe. S’il n’y avait eu une palette en érrance chez un transporteur, nous aurions pu faire 2 à 3 semaines de campagne et mieux nous faire connaître, et faire un meilleur score, (qui dépasse 30% par endroit). Puisse ces résultats encourager des volontaires à nous rejoindre. Quand au PS local: ne vous décarcassez pas à mettre tant d’affiches: le (votre) score ne remontera pas ; les usines étant démontées. Et pour que des entreprises s’installent il faudra que le cadre qui les accueille soit autrement plus sympatique.

    FABIN le mardi 27 mai 2014 à 16h09