Le “rêve européen” de Yannick Hoppe

A l’occasion des 50 ans du discours de , , président du Mouvement Européen France – section Côte-d’Or et Saône-et-Loire rêve lui aussi d’un rêve européen.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Il y a 50 ans, Martin Luther King lançait son vibrant “I have a dream”. Quelques années auparavant, de l’autre côté de l’Atlantique, quelques hommes visionnaires relançaient un autre rêve, un “rêve européen” qui permettrait de construire l’avenir d’un continent ravagé par deux guerres mondiales autour de la paix et de la réconciliation entre les peuples.

Aujourd’hui gravées dans le marbre des Traités, les valeurs “de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, d’Etat de droit, de respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités” sont celles de l’Union Européenne.

Pourtant, à l’heure où des sirènes populistes et extrémistes retentissent un peu partout en Europe, cherchant des boucs-émissaires faciles, bon nombre de citoyens s’interrogent sur la pertinence du projet européen qu’ils jugent souvent trop éloigné de leurs préoccupations.

Aujourd’hui, plus que jamais, “je fais le rêve”, comme beaucoup d’entre eux, que l’Union Européenne soit :

– plus démocratique, pour construire une véritable citoyenneté européenne grâce à laquelle les électeurs se prononceront en conscience sur les politiques mises en place par des responsables politiques dont la légitimité sera renforcée

– plus efficace pour répondre à la fois aux attentes concrètes des Européens dans de nombreux domaines et aux grands défis mondiaux (énergie, réchauffement climatique, industrie, croissance, emploi, mondialisation, immigration)

– bref, plus fédérale.

Le 25 mai 2014, les électeurs des 28 Etats membres seront appelés à élire leurs représentants au Parlement Européen.

Ce rendez-vous politique majeur sera pour eux l’occasion historique de pouvoir continuer à faire de ce rêve une réalité. Pour ce faire, ils devront se rendre massivement aux urnes et faire le choix de listes défendant les valeurs de l’Europe.

Faisons enfin en sorte que le rêve secret des eurosceptiques de tout poil – la fin de l’UE – ne devienne pas le cauchemar pour tous ceux qui aiment l’Europe en poursuivant, au delà des clivages partisans, ce rêve européen !”

Les commentaires sont clos.