Le Front de Gauche veut “désobéir à l’Europe”

2014-04-europeennes-election-front-gauche-JJ-miroir-5

Le Front de Gauche se lance dans les élections Européennes dans la circonscription du Grand Est. , président de la communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne a été choisi comme tête de liste. Il veut porter le programme de “désobéissance” du Front de Gauche dans cette circonscription à fort enjeux.

En lutte contre les multinationales

Jeune étudiant en droit à Nanterre, Gabriel Amard commence à militer en 1986 après une rencontre décisif avec Jean-Luc Mélenchon, alors sénateur de l’Essonne. Dans le sillage de son mentor, il se lance en politique. Il a notamment ravi deux villes à la droite au cours de son parcours. Mais sa plus grande fierté, c’est son mandat de président de la communauté d’agglomérations Les Lacs de l’Essonne, qu’il vient de quitter. En passant à une régie publique de l’eau, il a fait “la démonstration que l’on pouvait ne pas capituler face aux lobbys, qui n’ont eu de cesse de me pourrir la vie depuis deux ans”.

Son combat contre les multinationales, il veut aujourd’hui le porter au parlement européen. “Nous serons intraitables car nous n’accepterons aucun compromis avec les banques, les multinationales ou les thèses libérales qu’elles viennent des lobbys ou des organisations politiques”. Il fustige au passage le Parti socialiste “qui se transforme en vassal de la finance et des intérêts particuliers. On le voit dans l’agroalimentaire, la gestion de l’énergie, dans le refus de désobéir au diktat de la BCE”.

Opposé à Nadine Morano, Edouard Martin, Florian Philippot…

Dans la circonscription du Grand Est, Gabriel Amard sera opposé à des “têtes d’affiche” très médiatisées. Nadine Morano pour l’UMP, Florian Philippot pour le FN et Edouard Martin pour le PS. “Des personnes fabriquées politiquement artificiellement qui disent toutes la même chose chose et ne font rien à part capituler”, balaye le candidat du Front de Gauche. “Monsieur Martin demain siègera dans un groupe qui applaudira le grand marché entre les USA et l’Europe. Je suis sûr que les salariés de la Vallée de la Fensch [Florange, NDLR] seront ravis.”

Et il est fermement décidé à ne pas jouer un rôle mineur dans ce scrutin qui sera forcément sous les feux des projecteurs. “On compte bien faire du bruit pour que le débat dans cette circonscription soit remarquée”, assure-t-il. Mais pas seulement du bruit : “Ne pas simplement faire l’aiguillon mais proposer aux citoyens un vrai rassemblement de gauche qui fasse une nouvelle synthèse politique entre l’économie et l’écologie. Nous sommes les seuls à pouvoir protéger l’intérêt du grand nombre dans notre pays et sur notre continent”.

Les commentaires sont clos.

  1. Cher Monsieur,

    La campagne ne se résume pas à une lutte Martin, Morano, Philippot. Nathalie GRIESBECK député européen sortant et tête de liste pour l’UDI-MoDem est également candidate.

    Merci de le rappeler aussi dans vos articles.

    UDI-MODEM le lundi 14 avril 2014 à 14h02

  2. Cher Monsieur,
    N’oubliez pas de citer dans vos articles Laure FERRARI, tête de liste pour Debout La République dans le Grand Est.
    L’Union Européenne se construit aujourd’hui dans le dos des peuples (dernier exemple en date : le Traité transatlantique de libre-échange). A Debout La République, nous proposons une véritable refondation de l’Europe qui passe par le démontage de l’euro et la dénonciation des traités pour bâtir un espace de coopération entre nations libres.
    Notre slogan : “DEBOUT LA FRANCE, ni système, ni extrêmes”

    DEBOUT LA REPUBLIQUE le lundi 14 avril 2014 à 14h15

  3. nous serons avec vous mr Amard , vous etes le seul ,comme jean luc Melenchon du parti de gauche a avoir soutenu l’action des usagers du credit municipal de Dijon banque sociale et solidaire detruite sans jamais de dialogue social par le maire de dijon promu ministre pour sa sale besogne anti-sociale ; c’est sans hesitation que nous soutiendrons votre liste front de gauche . daniel mangione president de l’acu-cmd

    mangione daniel le mardi 15 avril 2014 à 12h09

  4. ça promet

    Dijon Autrement le jeudi 17 avril 2014 à 12h53