Jean-Philippe Morel veut une halte ferroviaire pour Longvic

Profitant des grèves de bus à répétition depuis plusieurs semaines, , conseiller municipal de Longvic, président du groupe municipal d’opposition Longvic s’éveille, relance la proposition d’installer une halte ferroviaire à Longvic. L’idée ? “Que les trains TER venant de Genlis, qui se rendent en gare de Dijon, et qui passent sous les fenêtres des Longviciens s’y arrêtent !”

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“L’absence de tramway dans la commune de Longvic, qui pourtant le paye par l’impôt, et la dette du grand Dijon, se fait durement et concrètement sentir les jours de grève des bus.

Depuis 13 semaines, la commune de LONGVIC subit, sans avoir d’alternative, la grève des bus DIVIA.

Les habitants de LONGVIC qui ne disposent pas de moyens de transport personnel sont particulièrement touchés par cette grève.

Nous demandons donc la réalisation rapide d’une halte ferroviaire à LONGVIC pour que les trains TER venant de GENLIS, qui se rendent en gare de DIJON, et qui passent sous les fenêtres des Longviciens s’y arrêtent !

Ce projet qui s’inscrit dans une politique de développement durable est prioritaire, notamment afin d’anticiper l’apport de population sur LONGVIC qui construit sur des terrains occupés il y a peu par un maraicher, et sur le secteur des abattoirs, frontière entre DIJON et LONGVIC, avec le nouveau quartier des Maraichers qui comprendra à terme 1500 nouveaux logements !

Ces projets de construction de nouveaux immeubles vont aggraver les conditions de circulation et la saturation grandissante des axes de circulation sur LONGVIC et sur ce secteur clé de l’agglomération dijonnaise qui comprend la zone industrielle et l’aéroport.

A défaut de tramway, le train serait une offre de mode de déplacement supplémentaire aux Bus Divia bien utile aux habitants les jours de grève!”

Les commentaires sont clos.