Lionel Fourré (PR) compare François Rebsamen au Roi Soleil

, vice-président du PR21, réagi à l’annonce du débuts des travaux du quai des Carrières Blanches dans le quartier de la Fontaine d’Ouche. “Il aura fallu près de douze ans et deux mandats municipaux pour que le maire agisse enfin et s’intéresse à son ancien quartier électoral”, souligne-t-il. “Le sénateur-Maire de Dijon, et sa politique digne du Roi Soleil, aime, du Palais des Ducs, détruire et rebâtir afin de laisser son emprunte indélébile”.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Hier, par un communiqué, la Mairie de Dijon a fait savoir que les travaux du quai des Carrières Blanches à Fontaine d’Ouche étaient lancés. Néanmoins, il aura fallu près de douze ans et deux mandats municipaux pour que le Maire agisse enfin et s’intéresse à son ancien « quartier électoral ».

Le Sénateur-Maire de Dijon, et sa politique digne du Roi Soleil, aime, du Palais des Ducs, détruire et rebâtir afin de laisser son emprunte indélébile. Ses grands travaux sont toujours précédés d’annonces à grand renfort de communication, cachant ainsi les mauvaises surprises.

A Fontaine d’Ouche, derrière cette soit-disante «modernisation», se cachent en réalité un bétonnage et une densification, par la construction de 500 logements, soit approximativement la venue de 2000 personnes. Le nombre d’habitants par mètre carré n’est-il pas assez élevé pour le Maire ? Lors de ma campagne cantonale j’avais déjà dénoncé cette politique.

Cette politique ne résoudra pas les maux du quartier. La Fontaine d’Ouche a besoin d’espace. Les habitants veulent que le « vivre ensemble » soit enfin respecté, que le service des bus soit rythmé à des rotations plus décentes au vu du nombre d’habitants, que le prix du ticket soit revu à la baisse (le passage de 80 centimes à 1,50 € en quelques années a réduit la possibilité de circuler des gens aux revenus les plus modestes) et qu’enfin une politique de création d’emplois et de soutien aux créateurs d’entreprises soit mise en place. Sans aucun doute, l’élection municipale de 2014 donnera l’occasion aux électeurs du quartier de s’exprimer…”

Les commentaires sont clos.