Face aux intempéries, les élus préconisent un retour du dispositif de défense aérienne anti-grêle

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

Il n’aura fallu que quelques minutes pour remettre en cause une partie de la production. Mardi 23 juillet, de violents orages ont touché la quasi-totalité de la côte de Beaune. Ceux-ci étaient accompagnés de puissantes averses de grêles…

Selon Jean-Louis Moissenet, président du syndicat des vignerons de Pommard, joint par l’AFP, “le secteur entre Beaune et Pommard est le plus touché” : “A mi-coteau il est touché à 90%, et l’autre coteau entre Pommard et Volnay est touché à 70%. Tous les premiers crus sont impactés et en plus cela se produit pour la deuxième année consécutive, c’est catastrophique”.

Si bien que les réactions politiques n’ont pas manqué. , député-maire UMP de Beaune mais aussi président du groupe Œnologie et territoire à l’Assemblée nationale a saisi le ministre de l’Agriculture pour demander “un rapide entretien pour évoquer toutes les mesures qui permettraient d’anticiper ces catastrophes”.

Il propose aussi de réinstaurer le dispositif de défense aérienne anti-grêle. Des paroles corroborées par . Le président de la région Bourgogne prône en effet lui aussi le retour de ce dispositif, conçu en Bourgogne il y a quelques années. Il se rendra sur place, demain, jeudi 25 juillet 2013.

Les viticulteurs craignent désormais pour les futures récoltes. D’autant qu’une grêle d’une telle intensité laisse des traces, sur les ceps, durant deux ou trois ans.

Pour en savoir plus, lire les communiqués de presse ci-dessous.

  • Communiqué de presse de François Patriat

“Touchée ce mardi après-midi par une vague orageuse, La Bourgogne, et la Côte-d’Or en particulier, doit à nouveau faire face à des phénomènes météorologiques particulièrement violents.

J’ai une pensée particulière pour les deux personnes blessées, fort heureusement légèrement, lors du passage de cet dévastateur.

J’exprime ma solidarité auprès des habitants du Beaunois et notamment des viticulteurs de la côte de Beaune victimes de la grêle.

Face à la répétition de ces épisodes destructeurs pour le vignoble, je souhaite que l’on puisse étudier, avec l’ensemble des professionnels et des services concernés, le rétablissement d’un dispositif de défense aérienne anti-grêle tel que conçu en Bourgogne il y a quelques années.

Je me rendrai demain matin dans le secteur sinistré afin de rencontrer les élus et professionnels”.

  • Communiqué de presse d’Alain Suguenot

“La Bourgogne et la Côte-d’Or en particulier, ont beaucoup soufferts après l’orage violent qui s’est déclenché hier après-midi.

Je veux dire ma solidarité aux habitants beaunois et en particulier aux viticulteurs de la côte de Beaune victimes de la grêle, certaines parcelles, notamment des premiers crus, ayant été détruites.

En tant que Président du Groupe « Œnologie et Territoires » de l’Assemblée nationale, j’ai immédiatement saisi le Ministre de l’Agriculture pour lui demander un rapide entretien pour évoquer toutes les mesures qui permettraient d’anticiper ces catastrophes.

Il convient également d’examiner avec les parties concernées de la région tout ce qui pourrait être fait. Il s’agira peut-être de rétablir le dispositif de défense aérienne anti-grêle tel qu’il existait il y a quelques années”.

Les commentaires sont clos.