L’opposition au conseil général contre la “manipulation” de son président

En marge de la réunion à la préfecture de Côte-d’Or concernant l’avenir du projet renaissance, vendredi dernier, le groupe d’opposition au conseil général s’insurge contre les “coups de communication” et les “manipulations” de François Sauvadet, son président. et , les leaders  du groupe Force de progrès pointent du doigt le comportement de l’ancien ministre de la fonction publique qui “s’indigne de n’avoir jamais été informé du déficit et en mettant en cause le Conseil Régional, prétendant dans le même temps faire voter une soit disant “aide d’urgence””.

Ils critiquent également sa gestion de l’affaire, estimant que François Sauvadet “multiplie les “coups politiques” au lieu de s’occuper sereinement du fond des sujets”.

A lire ci-dessous le communiqué complet.

Aéroport : stop aux manipulations et aux coups de communication du Président Sauvadet

Lors de la session de vendredi dernier, le Président du Conseil général a tenté un nouveau “coup de communication” avec pour seul objectif de stigmatiser la Région Bourgogne.

C’est sur le sujet de l’aéroport que le Président Sauvadet a décidé cette fois de sa manipulation du jour : ainsi tout en s’indignant de n’avoir jamais été informé du déficit et en mettant en cause le Conseil Régional, il prétendait dans le même temps faire voter une soit disant “aide d’urgence”.

Le groupe des Forces de Progrès dénonce cette nouvelle manipulation :

  • manipulation parce que le Président du Conseil général connaissait bel et bien le montant du déficit (comme l’a confirmé le président de la CCI qui a “rafraichi” la mémoire de François Sauvadet, devant le Préfet et les Présidents de la Région et du Grand Dijon, en rappelant que les 3 collectivités avaient été rendues destinataires du même courrier d’information en même temps) ;
  • manipulation parce que la soit disant “aide d’urgence” n’avait rien d’exceptionnelle (puisqu’elle est en réalité égale au centime près au montant déjà budgété et prévu). La seule décision nouvelle fut de prolonger le délai de la convention de financement de l’aéroport en le portant jusqu’au 31 mai 2014, mais sans apporter un centime de plus.
  • manipulation quand le Président du Conseil général fait semblant de ne pas savoir que la Région Bourgogne ne prend en charge le rôle d’autorité concédante qu’au 1er juin 2014.

La réunion tenue en préfecture après la session du Conseil général a conclu que le montant du déficit, connu des 4 structures, devra bien être assumé à parts égales par la CCI, la Région, le Grand Dijon et… le Conseil général, conformément à l’engagement de la Convention Renaissance.

Nous regrettons profondément le comportement du président du Conseil général qui, dans cette affaire comme dans beaucoup d’autres depuis plusieurs mois, multiplie les “coups politiques” au lieu de s’occuper sereinement du fond des sujets. Le respect de la démocratie suppose un minimum d’honnêteté intellectuelle et sur ce dossier nous sommes bien loin du compte, quelque soit l’avis que l’on peut avoir sur la pertinence et l’intérêt d’un aéroport à Dijon !
Nous appelons le Président du Conseil général à cesser ses manipulations et réaffirmons notre rôle vigilant, minoritaire certes mais digne de respect, au service des Côte-d’Oriens.

Les commentaires sont clos.