Deux FHU labellisées en Bourgogne Franche-Comté

Les CHU de Besançon et de Dijon, l’Etablissement Français du Sang (EFS) Bourgogne Franche-Comté, le Centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc de Dijon, les Universités de Bourgogne et de Franche-Comté, en étroite association avec Aviesan, ont décidé le 2 juillet 2013 de la labellisation de deux Fédérations hospitalo-universitaires (FHU), pour une durée de cinq ans.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Les CHU de Besançon et de Dijon, l’Etablissement Français du Sang (EFS) Bourgogne Franche-Comté, le Centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc de Dijon, les Universités de Bourgogne et de Franche-Comté, en étroite association avec Aviesan, ont décidé le 2 juillet 2013 de la labellisation de deux Fédérations hospitalo-universitaires (FHU), pour une durée de cinq ans.

Les établissements de santé, universités et organismes de recherche du site ont décidé de rassembler leurs forces respectives afin de faire émerger des grands projets qui concourront à une amélioration significative dela recherche, de la formation et de la prise en charge des patients dans les domaines concernés. Les FHU sélectionnées en Bourgogne-Franche-Comté présentent la spécificité d’être ouvertes sur deux régions et d’inclure les forces scientifiques et hospitalières d’un Centre de lutte contre le cancer et de l’Etablissement français du sang.

Cet évènement vient parachever une procédure de sélection lancée le 27 juillet 2012 par la publication d’un appel à projets ouverts à l’ensemble des équipes hospitalières, universitaires et scientifiques des établissements partenaires. Sur le fondement des expertises réalisées par des spécialistes français et étrangers, un jury international, réuni sous la présidence du Professeur Bruno FALISSARD, a évalué les projets, et a reconnu la grande qualité des six dossiers qui lui ont été soumis.

En conformité avec les orientations arrêtées par leComité National de Coordination de la Recherche des CHU (CNCR) à la suite des appels à projets lancés par l’AP-HP et le CHU de Nantes, cette démarche visait à susciter des synergies nouvelles en associant des équipes autour de projet innovants et structurants pour les deux régions, tant sur le plan du soin, que de l’enseignement et de la recherche.

Chaque projet devait être composé d’un ou plusieurs pôles cliniques ou médicotechniques, et d’au moins une unité mixte de recherche (UMR) d’une université et d’un organisme de recherche. L’ensemble devait représenter une masse critique de chercheurs, d’enseignants-chercheurs et de personnels hospitaliers suffisante pour assurer une réelle visibilité à l’échelle nationaleet européenne.

Parmi les six dossiers déposés, deux ont été retenus par les représentants légaux des institutions partenaires, à l’issue du travail du jury. Le premier projet, nommé TRANSLAD (genomic innovation and translationnal medicine in developmental diseases) et coordonné par le Professeur Laurence OLIVIER-FAIVRE, vise à développer un réseau interrégional cohérent et intégré de structures cliniques et biologiques permettant d’accroître la compréhension des maladies du développement de la période embryonnaire à l’âge adulte.

Le second projet, nommé INCREASE (integrated center for research in inflammatory diseases) et coordonné par le Professeur Didier DUCLOUX, concerne l’étude et la prise en charge des pathologies ayant une composante inflammatoire qu’elles soient auto-immunes ou à médiation immunitaire, et qu’elles aient une composante inflammatoire favorisant leur développement ou l’aggravant.

Au-delà du résultat de l’appel à projets et des deux projets finalement labélisés, le processus de sélection des FHU a clairement permis d’amplifier une dynamique structurante de rassemblement des forces hospitalières, universitaires et scientifiques autour de quelques grands axes, contribuant ainsi efficacement à la démarche plus générale de différenciation des régions de Bourgogne et de Franche-Comté par rapport aux autres régions de France et d’Europe”.

Les commentaires sont clos.