Suppression de la bourse au mérite : “Le gouvernement socialiste enterre la méritocratie par pure idéologie”, assure l’Uni-Met

Le syndicat étudiant réagit suite à l’annonce du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche de supprimer les bourses au mérite pour la rentrée 2013. Pour son représentant, Axel Sibert, c’est un “nivellement vers le bas”, qu’opère le ministère. “Le sacrifice du mérite sur l’autel de l’égalitarisme, confirme une fois de plus que la gauche ne se préoccupe pas de la réussite des étudiants mais agit par pure idéologie”.

Le communiqué complet ci-dessous.

“Suppression de la bourse au mérite : le gouvernement socialiste enterre la méritocratie par pure idéologie

La gauche matraque les étudiants… qui réussissent

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a annoncé la suppression de la bourse au mérite pour les nouveaux bacheliers.

Cette décision est lourde de conséquence pour les étudiants et leurs familles. En effet, cette aide récompense les bacheliers ayant obtenu leur diplôme avec la mention Très Bien et poursuivant leurs études dans le supérieur. Le gouvernement creuse là un trou de 1800€ dans le budget annuel des étudiants.

Une décision purement idéologique

Le sacrifice du mérite sur l’autel de l’égalitarisme, confirme une fois de plus que la gauche ne se préoccupe pas de la réussite des étudiants mais agit par pure idéologie. L’UNI-MET à toujours défendu le principe de méritocratie et la récompense des efforts.

L’UNI-MET refuse le nivellement vers le bas et l’assistanat généralisé et donc s’oppose à la suppression de la bourse au mérite”.

Les commentaires sont clos.