RCEA : Frédéric Cuvillier et Arnaud Montebourg en visite jeudi 11 juillet

Le président du , parle de “visite décisive”. Le 11 juillet 2013, le ministre des Transports, , et le ministre du Redressement productif, , viendront en Saône-et-Loire pour préciser les modalités du plan de relance des travaux sur la .

“Comme il me l’avait écrit le 19 juin dernier, Frédéric Cuvillier tient à se rendre compte personnellement sur le terrain des enjeux de sécurisation de cet axe”, explique-t-il dans un communiqué. “Cette visite témoigne de la volonté du Gouvernement d’envisager enfin une autre solution qu’une réalisation sous forme d’une concession qui, par l’instauration de péages, aurait condamné les usagers à payer pour leur sécurité”.

Lire le communiqué complet ci-dessous.

“Déplacement ministériel sur la RCEA le 11 juillet : une visite décisive pour faire avancer la sécurisation et la mise en 2×2 voies de la RCEA

Le Ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, et le Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, viendront en Saône-et-Loire le 11 juillet prochain en matinée pour préciser les modalités du plan de relance des travaux sur la RCEA. Comme il me l’avait écrit le 19 juin dernier, Frédéric Cuvillier tient à se rendre compte personnellement sur le terrain des enjeux de sécurisation de cet axe pour lequel l’État s’engagera très fortement et immédiatement sur un plan ambitieux de travaux, permettant d’aménager à 2×2 voies, à court et moyen termes, les sections prioritaires de la branche nord et de la branche sud de la RCEA.

Cette visite témoigne de la volonté du Gouvernement d’envisager enfin une autre solution qu’une réalisation sous forme d’une concession qui, par l’instauration de péages, aurait condamné les usagers à payer pour leur sécurité, alors qu’il n’existe pas d’itinéraire alternatif à cette voie en Saône-et-Loire. Ce plan de relance représente un aboutissement positif pour les habitants et les acteurs économiques de Saône-et-Loire qui attendent ces aménagements depuis trop longtemps. Le Département de Saône-et-Loire, qui a constamment porté une alternative réaliste à l’autoroute, est plus que jamais mobilisé pour faire aboutir ce projet et apporter sa contribution. Je suis extrêmement satisfait que la négociation engagée depuis neuf mois avec le Gouvernement, en association avec les parlementaires de la majorité et avec le soutien indéfectible d’Arnaud Montebourg, débouche sur l’officialisation d’un plan d’investissement public sans commune mesure avec la disette à laquelle la RCEA était soumise depuis 20 ans”.

Les commentaires sont clos.