Pour Henri de Raincourt et Guillaume Larrivéle (UMP), le “gouvernement condamne l’Yonne”

“Manifestement, l’Yonne n’est pas considérée comme une priorité par le gouvernement”. L’ancien ministre et le député ne décolèrent pas… Ils ont pris connaissance du rapport de la commission Duron et les conclusions seraient désastreuses pour le département : ” Nous déplorons que les projets stratégiques, qui avaient été retenus pour l’Yonne par le précédent gouvernement, soient désormais renvoyés aux calendes grecques”.

Parmi les projets : l’autoroute Auxerre-Troyes, renvoyé à 2050 et la ligne Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon, repoussée en 2030-2050.

Le communiqué est disponible ci-dessous.

“Nous avons pris connaissance avec attention du rapport de la “commission Duron” présidée par M. Duron. Il vient d’être remis au gouvernement afin d’établir une hiérarchie des projets d’infrastructures de transports, en trois catégories : ceux qui doivent être commencés avant 2030 ; ceux qui sont repoussés entre cette date et 2050 ; et les chantiers qualifiés de “moins convaincants” relégués à un horizon extrêmement lointain, après 2050.

Nous déplorons que les projets stratégiques, qui avaient été retenus pour l’Yonne par le précédent gouvernement, soient désormais renvoyés aux calendes grecques :

  • le projet d’autoroute Auxerre-Troyes est renvoyé à 2050, ce qui signifie en réalité, l’enterrement de ce projet
  • le doublement de la ligne TGV Paris-Lyon, grâce à la réalisation de la ligne (Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon) n’est pas envisagé avant les années 2030-2050, ce qui repousse d’autant la construction d’une gare TGV à Saint Florentin

Nous regrettons, de même, qu’il ne soit fait aucune mention du projet de contournement sud d’Auxerre. Ce projet a été déclaré d’utilité publique par le précédent gouvernement. Nous constatons que le Premier ministre, que nous avons personnellement sollicité, n’a précisé, à ce stade, ni le calendrier de réalisation ni le plan de financement du contournement sud d’Auxerre.

Manifestement, l’Yonne n’est pas considérée comme une priorité par le gouvernement. Nous tenons à dénoncer cet abandon”.

Les commentaires sont clos.