Et si deux candidats FN se présentaient à Dijon ?

Et si deux candidats FN se présentaient à Dijon ? | Photo Jonas Jacquel

Et si deux candidats FN se présentaient à Dijon ? | Photo Jonas Jacquel

Dans la cour du relais de la Sans fond, à Fénay, Florian Philippot multiplie les autographes. Telle une rockstar. Vice-président du , proche de Marine Le Pen, il faisait étape dans la banlieue de Dijon, dimanche 30 juin 2013 pour mobiliser les troupes. À quelques mois des élections municipales, le parti veut en effet jouer les trouble-fêtes. Mais les trublions pourraient bien venir de son propre camp.

Car en Côte-d’Or, le Front national est déchiré, tiraillé. Depuis février 2013 c’est une véritable guerre des clans qui s’engage : dans le coin gauche du ring, ancien secrétaire départemental, évincé du parti, puis suivi par son ancien bureau, démissionnaire. Dans le coin droit, , le secrétaire par intérim et son nouveau bureau. Au milieu, les adhérents déjà, mais aussi, sous-jacente, la question de la tête de liste pour la mairie de Dijon.

Le Front national n’a pas présenté de liste à la mairie de Dijon depuis 2001. À cette date, Charles Cavin avait obtenu 5,70% des suffrages. Son fils, Édouard a désormais repris, le flambeau. Du moins sur la première circonscription. Même si plusieurs voix lui prêtent volontiers des ambitions plus municipales. “Nous devons mener la reconquête sur les grandes villes”, accorde Florian Philippot. “Les militants vont s’investir et nous allons faire campagne sur l’isolement des personnes âgées, les problématiques urbaines. En ça, Dijon n’échappe pas à la règle”.

Pourtant, pas question d’annoncer déjà le nom de la tête de liste. Dans un premier temps, il devait être dévoilé le 10 juillet, mais le parti s’est finalement donné une semaine de plus. “Chaque chose en son temps”, rassure Christian Launay qui vise jusqu’à un quart des élus du conseil municipal.

Une campagne déjà sous tension

Pourtant, dans les rangs du Front national, la riposte pourrait bientôt se faire jour. , ex-secrétaire de la première circonscription de Côte-d’Or a mené, durant plusieurs mois, un travail pour constituer une liste sur la capitale des Ducs. “Notre liste n’était pas complète, mais déjà très avancée. Avec Rémy Boursot et Olivier Verpeaux nous avions même sollicité l’investiture auprès du siège parisien”. Désormais tout reste à refaire.

“Christian Launay n’a récupéré que ceux qui parlent et pas ceux qui agissent”, poursuit Geoffroy Beneton. Sur la route menant à Fénay et au moyen de plusieurs affiches, l’ancien lieutenant du FN21 se rappelait au bon souvenir des actuels cadres du parti. “Je salue son travail”, affirme dès le début de son allocution Christian Launay tout en laissant “la porte ouverte”.

Mais pour Geoffroy Beneton, le mal est fait : “Rémy Boursot a été évincé pour des raisons caduques : Trop peu de signatures lors de la Présidentielle alors que nous faisions mieux que la Nièvre, la Saône-et-Loire et l’Yonne cumulées et une trop longue durée de mandat”. Officieusement, il s’agirait surtout de punir un soutien trop appuyé à Bruno Gollnisch lors de la campagne interne au Front national.

Nous sommes surement plus proches que jamais de l’accession au pouvoir. La dédiabolisation a opéré au sein des citoyens, désormais nous devons imposer nos idées.

Alors, les “exclus” qualifient même de “pas inenvisageable”, la possibilité de conduire une liste dissidente. D’autant que, selon Geoffroy Beneton, Christian Launay n’a pas contacté la base de militants sur Dijon. Le son de cloche est différent pour le secrétaire départemental. La liste serait en voie de finalisation, avec l’assurance de respecter la parité.

Et avec les résultats des Législatives partielles à Villeneuve-sur-Lot, le Front national se sent pousser des ailes : “Nous voulons être le premier parti de France aux Européennes et Marine Le Pen vise toujours l’Élysée en 2017”, martèle Florian Philippot. “Nous n’avons jamais été aussi proches de l’emporter comme en témoigne l’afflux massif de nouveaux adhérents. Nous voulons être le parti de masse face à un parti à la ramasse”. L’UMP est clairement visé, mais le PS ne sera pas en reste.

Les commentaires sont clos.

  1. Florian Philippot, Florian Philippot,il est élu où ? A part être le copain de la furherin de la PME familiale FN, qu’a-t-il fait pour donner des leçons ?
    Je pense que vu la “poussée” actuelle du Fhaîne, il faudrait au moins 3 listes.

    Petitrabot le lundi 1 juillet 2013 à 15h22

  2. Bonjour,

    C’est très grave pour la démocratie que dans la patrie des droits de l’homme un parti fasciste prenne une telle ampleur.

    A qui la faute ? Des partisans décomplexés du ni ni d’abord. Ensuite, du gouvernement qui s’obstine dans une politique qui n’a rien de gauche et multiplie les mécontents en poussant une grande partie vers des solutions désespérées.
    Et bien sûr la complaisance de nombreux médias qui ne ratent pas une occasion pour étaler le tapis rouge au rassemblement bleu brun, dont les officines se sont illustrées avec l’assassinat de Clément Méric.

    No pasaran. Résistance.

    Résistance le lundi 1 juillet 2013 à 17h44

  3. Un parti fasciste ?? Vous devriez cesser de regarder Canal+ ou TF1, arrêter d écouter France Inter ou Jean Luc Apathie et de lire Libé . Pour ma part il me semble que ce parti le FN est bien plus proche de la défense des intérêts du peuple que le PS ou l UMP. C est un parti démocratique et qui propose bien des solutions plus que judicieuses pour sortir de cette crise. J ose vous rappeler que si nous sommes dans cette situation économique et sociale, c est quand même bien sous la responsabilité de la gauche et de la droite depuis 40 ans non ?? Qui met en place les directives européennes et qui les votent à Bruxelles?? Qui nous imposa le traité de Lisbonne refusé par le peuple ?? Si cela ce n est pas du fascisme, je ne sais pas ce que c est !!Quand à l assassinat de Clêment Méric, visiblement les vidéos ont parlé et ce type c est attaqué à plus fort que lui et est mort par accident. Il n y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir

    johnholmes le mardi 2 juillet 2013 à 8h39

  4. Bonjour,

    Je n’ai pas Canal +, je boycotte TF1, Libé me fait gerber, et Apathie a toute mon antipathie.
    Pour le reste, il suffit de lire ou écouter les déclarations de la dynastie Le Pen pour se rendre compte que Le Front Nazional est un parti xénophobe, raciste et fasciste. Le Parlement européen se prononce aujourd’hui sur la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen déjà approuvée en commission des Affaires juridiques le 19 juin. Ce même jour, Jean-Marie Le Pen était définitivement condamné pour « contestation de crime contre l’humanité ».
    Quand à Clément Méric, il a été agressé à la sortie du magasin par des nazillons armés de poings américains. Il est mort des coups portés par ses barbares.Pour info :
    http://www.youtube.com/v/iF6ROa3DTCM
    http://www.dailymotion.com/swf/x119yi9
    Quand au déguisement oie blanche, tout le monde sent le relent peste brune sous-jacent

    Résistance le mardi 2 juillet 2013 à 10h32

  5. Il n’y avait pas des personnes rassemblées hier à Fénay pour montrer le fait que la gauche ne laisse pas le terrain à un pseudo parti politique fantôme et sans militant ?

    Arnaud Guvenatam le lundi 1 juillet 2013 à 17h50

  6. certains sont pour l instant extreme aux FN , mais je pense qu ils vont se retrouver bien seuls quand les portes de la France vont s ouvrirent aux roms et bulgares , penseront ils à proteger leur familles et leurs sous ou vont ils changer d avis lors de cette nouvelle maree humaine…enfin , il est vrai que je dis seul c est parce quand ce parti arrive à avoir des voix , ce parti les donnent aux autres sous couvert de promesse !!comme disent les jeunes”LOL”,cela s appelle se tirer une balle dans le pied !

    lecteurassidu le mardi 2 juillet 2013 à 8h55

  7. Jean-Guy Apathie appréciera !

    coyoto le vendredi 5 juillet 2013 à 12h00

  8. Etant militant du FN depuis 1988, je ne vois ce qu’a le FN de fasciste… en effet, pour etre fasciste, il faut d’abord etre socialiste, ou plutot national-socialiste, comme l’étaient Hitler et Musolini, ou JP Chevenement par exemple. c’est inscrit dans tous les dictionnaires!
    Concernant Mr Boursot, je rappelle qu’il a été évincé du secretariat départemental du FN21, et de rien d’autre. Qu’il l’aie mal pris le regarde, mais il y avait de bonnes raisons, je pense, de lui retirer cette fonction. Et s’il est vraiment faché, qu’il quitte donc le poste d’élu régional que le FN lui a offert sur un plateau, pour prouver son mécontentement, plutot que de profiter des deniers des contribuables qu’ils défendait tant avant…!
    Concernant Joffroy, qu’il sache que sans soutien d’un parti, il fonce dans le mur.
    De plus, tout le bureau de Sieur Boursot n’a pas démissionné, contrairement a ce qu’il annonce, bien au contraire…
    Et au vu du nombre de nouvelles adhésions, venant de militants de l’UMP et du PS qui nous parviennent actuelement, sachez qu’elles nous permettent l’ouverture d’une nouvelle permanence a Dijon, BRAVO NON?

    Eric Tallec le mardi 9 juillet 2013 à 21h36

  9. Arrêtes Éric, ne me dis pas que de soit disant nouvelles adhésions peuvent financer une permanence. Tu étais chargé de la comptabilité du bureau il y a encore 6 mois.
    Si tu veux que Rémy quitte son poste, n’est-ce pas parce-que tu es le suivant sur la liste des dernières élections régionales?
    Quitte à citer Geoffroy, essaies de ne pas écorcher son prénom. Sinon, tu peux toujours dire monsieur Beneton.
    Pour finir, tu as raison sur le fait que tout le bureau n’est pas démissionné. Un seul ne l’a pas fait………….
    Mais entre nous, admets quand même que le Front National a changé ces derniers temps et que ceux qui ont adhérés pour les idées de J-M Le Pen et autres anciens sois un peu perdu!

    Gérald.

    Gérald le mercredi 10 juillet 2013 à 21h38

  10. soient un peu perdu

    Gérald le mercredi 10 juillet 2013 à 22h29

  11. Voilà dans les commentaires, les raisons pour lesquelles Launay a été viré de la Saone et loire

    http://www.flammedu21.com/2013/04/remy-boursot-remet-les-points-sur-les-i.html#comment-form

    Mais comme il est allé à Canossa, et à fait une proposition de service dans les vidéos, et que probablement ils n’ont personne de rechange sur le 21, il semble qu’il ait été pardonné, et il ne constitue pas un danger pour la direction FN.

    Il est probable que Rémy Boursot ait été remplacé parce qu’il est chrétien, et que ses nombreux adhérents (700 ou 800 ?) auraient voté pour Bruno Gollnish lors des élections internes pour la présidence FN.

    Depuis qu’elle est présidente du FN, MLP est devenue mauvaise, elle passe mal dans les médias, elle est criarde, autoritaire et martèle chacun de ses mots, elle est désagréable à écouter. Sa dédiabolisation consiste à donner des postes à des juifs, des arabes et des noirs, ce qui ne plait pas à beaucoup de militants. Se coucher devant les journalistes, céder à leurs chantages au racisme ou à l’antisémitisme, tout faire pour leur faire plaisir, complaire à la médiacratie, voilà sa dédiaolisaiton.

    Gollnish avait réaliser 30% des voix lors de la dernière élection à la présidence t FN;
    MLP et Aliot prennent donc les devant et virent toutes les personnes potentiellement votantes pour Gollnish, c’est-à-dire les chrétiens. Rien n’est fait ou dit ouvertement, mais ça explique les éclats ici ou là.

    moimeme le dimanche 8 septembre 2013 à 15h55

  12. Pour les débiles de la gauche, pour être fasciste il faut être idolâtre de l’Etat, il faut faut rappeler à toute occasion au bas peuple, qu’il n’a pas à faire la police lui-même, et qu’il n’a pas à faire la justice lui-même, que ce n’est pas son rôle, il faut blablater indéfiniment sur l’Etat, l’Etat de droit, les services publics, la république, la démocratie, qui sont les autres noms de l’Etat – Nation, il faut parler de chef de l’Etat comme le fait Hollande.

    Puis il faut faire parti du troupeau, du troupeau de moutons puisqu’il faut avoir une personnalité autoritaire. Ou bien le désir de faire obéir tout le monde au collectif, à l’Etat, ou bien le désir de se soumette corps et bien à cet Etat, nouveau Dieu incarnant le BIen pour les fascistes.

    Les frontistes ne font pas partie du troupeau, il sont en dehors, par contre les gauchistes qui nous pompent l’air depuis la nuit des temps avec leur politiquement correct, avec leur désir de voir tout le monde se conformer à ce même moule politiquement correct, avec leurs appels à la délation envers ceux qui s’y refusent, avec leur bêlement de répétition des âneries des journalistes,… eux sont bien fascistes.

    Sources : Doctrine fasciste et Adorno : la personnalité autoritaire.

    moimeme le dimanche 8 septembre 2013 à 16h11