L’élection de Miss France 2014 aura lieu le 7 décembre à Dijon

caps-303251-10821698gqack

L’affaire était déjà entendue depuis la foire de Printemps. François Rebsamen, sénateur-maire de la ville, avait officialisé la tenue du concours dans la cité des Ducs, en compagnie de , la lauréate bourguignonne, le 18 avril dernier. Il ne manquait plus que les détails de l’opération.

La cérémonie de Miss France 2014 aura lieu le 7 décembre (sauf cas de force majeure). Des dates de concert ont dû être décalée  afin de réserver “une semaine entière pour les 600 techniciens en charge de la production”, laissant un trou dans la programmation entre le 30 novembre et le 11 décembre. Idéal pour qu’une grande production télévisuelle monte et démonte son plateau.

“Des retombées économiques inestimables”

Dans les faits, la ville de Dijon prendra en charge “l’hébergement et la restauration des trente-trois candidates et de leurs dix encadrants”  et une enveloppe de 50.000€ sera dédiée pour que l’événement se passe au mieux et pourrait être consacrée à l’achat de matériel, de tables, de chaises, de barrière, de groupes électrogènes… “Mais il faut mettre en face les retombées économiques qu’engendrera l’émission”, s’empresse d’embrayer Christine Martin.

“Les candidates resteront deux semaines dans la ville, la presse nationale sera présente, tout comme la presse people”, autant dire que les commerces et les hôtels locaux devraient plutôt bien profiter de la situation, “d’autant plus que l’émission aura lieu avant Noël”. Le Zénith de Dijon gérera quant à lui toute la partie logistique de la cérémonie, en offrant environ 5.000 places entre ses murs.

Les tarifs de celles-ci seront de 29€ pour les moins chères, de 49€ pour les intermédiaires et de 62€ pour les plus chères. “Des tarifs plus bas que dans les autres villes où le concours eut lieu”, rajoute la déléguée à l’animation de la ville. Dans cette affaire, le Zénith “sera remboursé de ses frais grâce à la vente des places”. Des places qui seront nombreuses à gagner dans des concours et distribuées dans des structures de concours.

“Le retour sur investissement est inestimable”, estime quant à lui Fabien Forni, directeur de cabinet adjoint de François Rebsamen. Miss France réalise chaque année de bonnes audiences sur TF1, nul doute que le “temps de visibilité sera très fort sur le plan national”. Et comme dans tout partenariat, si Miss France est organisé à Dijon, alors l’émission fera la part belle à la région en la promouvant via des reportages.

La collaboration entre la ville de Dijon et le concours Miss France sera véritablement “win-win” si la couronne de la plus belle femme de France… reste en Bourgogne.

Les commentaires sont clos.