Pour Claire Rocher (LO), Manuel Valls “signe un chèque en blanc au patronat”

, porte-parole régionale de Lutte Ouvrière en Bourgogne revient sur la déclaration de politique général du Premier ministre Manuel Valls. Pour elle, la suppression des cotisations patronales sur les salaires équivalents au smic est “un encouragement à payer les travailleurs le plus bas possible”

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Valls signe un chèque en blanc au patronat

Le nouveau Premier ministre Manuel Valls vient d’annoncer la suppression des cotisations patronales sur les salaires équivalents au smic ; c’est un encouragement à payer les travailleurs le plus bas possible. A part l’enrichissement direct des actionnaires, cette mesure n’aura d’autre conséquence que de tirer les salaires vers le bas. Et ce n’est pas tout : baisse de l’impôt sur les sociétés et des cotisations familiales, suppression de la contribution sociale de solidarité des sociétés… Au total, le cadeau sera de 38 milliards. Pour le patronat, c’est Noël en avril !

Valls a annoncé un geste pour les petits salaires : la petite baisse des cotisations augmenterait le salaire net de1,36 euros par jour. Pour les autres salariés, ce sera moins encore. Même si Valls revient sur certaines hausses d’impôts payés par les plus modestes, le bénéfice de ce petit geste sera immédiatement annulé par les 50 milliardsde coupes budgétaires. Celles-ci se traduiront par des baisses d’allocations, par l’accès plus restrictif à certaines aides, à la santé, par moins d’enseignants, d’hôpitaux, de bureaux de poste, de transports collectifs et de services de proximité.
Pour mieux servir le patronat, Valls aggravera « la souffrance » des plus modestes qu’il prétend avoir entendue. Les députés et le patronat lui ont dit leur confiance. Pas les travailleurs !”

Les commentaires sont clos.

  1. Non au SMIC!
    Vive le SMACK (salaire maximum autorisé par les conventions kollectives)!

    Dijon Autrement le jeudi 10 avril 2014 à 19h09