750.000 visiteurs pour les Pleurants des Ducs de Bourgogne

Crédit photo Miroir Mag

Crédit photo Miroir Mag

La mairie de Dijon n’hésite pas à parler de “triomphe”. La tournée des s’est achevée le 3 juin 2013 après avoir vu passer 748.149 visiteurs.

“Ce succès confirme l’engouement du public pour la richesse du patrimoine dijonnais et bourguignon”, explique la municipalité. “Après leur voyage et leur succès, les Pleurants réintégreront très prochainement les arcatures des tombeaux, pour être présents lors de l’inauguration de la nouvelle aile Moyen-Âge – Renaissance du musée, le 7 septembre prochain”.

L’ensemble du communiqué est disponible ci-dessous.

À l’origine de la tournée des Pleurants, la ville a profité d’une opportunité unique : la rénovation de son musée des beaux-arts. Durant cette première phase de travaux, la salle des Gardes et ses célèbres tombeaux des Ducs de Bourgogne seraient alors inaccessibles aux visiteurs. Les Pleurants, petites statuettes d’albâtre installées au pied des tombeaux pouvant être démontées, la ville et le musée saisissent cette occasion pour faire de ces figures les ambassadeurs de Dijon à l’international.

En mars 2010, commence un périple qui durera 3 ans. Les Pleurants traversent les États Unis et l’Europe, faisant escale dans les villes de New York, Saint Louis, Dallas, Minneapolis, Los Angeles, San Francisco, Richmond, Bruges, Berlin avec une ultime étape à Paris, au musée de Cluny.

La tournée s’achève le 3 juin dernier. C’est un véritable triomphe. 748 149 visiteurs ! 748 149 personnes qui ont pu admirer ces chefs d’œuvre de l’art médiéval, témoignage des Ducs de Bourgogne, d’ordinaire présentés au musée des beaux-arts. Ce succès confirme l’engouement du public pour la richesse du patrimoine dijonnais et bourguignon.

Après leur voyage et leur succès, les Pleurants réintégreront très prochainement les arcatures des tombeaux, pour être présents lors de l’inauguration de la nouvelle aile Moyen-Âge – Renaissance du musée, le 7 septembre prochain. Les Dijonnais, et tous les hôtes de la capitale bourguignonne, pourront alors découvrir le nouveau musée des beaux-arts de Dijon.

Désormais organisé autour de la cour de Bar, lieu de circulation ouvert et convivial, le musée des beaux-arts de Dijon réaffirme sa situation privilégiée au cœur du palais et de la ville. Le parcours Moyen-Âge et Renaissance, abrité dans un bâtiment redessiné mêlant extension contemporaine et architecture ancienne, se dévoilera aux yeux du public, permettant une redécouverte des collections exceptionnelles du musée.

Dans ce nouvel écrin, avec une configuration ouverte sur la ville, une muséographie réinventée et la gratuité des collections, le musée affichera plus que jamais la volonté de la ville de Dijon de rendre la culture accessible à tous, Dijonnais, visiteurs, étudiants et chercheurs.

Installé au cœur de la capitale bourguignonne, le nouveau musée sera également un atout majeur de Dijon, métropole dynamique et rayonnante de dimension internationale avec quatre lignes TGV, un aéroport, deux lignes de tramway, des équipements culturels et sportifs de haut niveau, des zones d’activités économiques en plein développement, une dizaine d’écoquartiers en cours de construction et l’un des plus vastes secteurs sauvegardés de France.

Après le succès de la tournée des Pleurants, l’ouverture du nouveau parcours médiéval du musée des beaux-arts, en septembre, confirmera le rayonnement international de Dijon et de la Bourgogne.

Les commentaires sont clos.