Garde à vue du maire de Chevigny-Saint-Sauveur : La mairie avait convoqué les “témoins” pour une enquête administrative

Guillaume Ruet, adjoint au maire de la ville, qualifiait la rumeur de “nauséabonde”. “Avec pour seul but de démolir et salir le candidat”. Pourtant, elle circulait depuis le mois de novembre précisément. Selon nos confrères du Bien Public, le maire sortant de , a été placé en garde à vue, jeudi 20 mars dans le cadre d’une enquête pour “harcèlement sexuel” et “agression sexuelle”. Une information confirmée depuis par le procureur de la République de Dijon, Marie-Claude Tarrare à l’AFP.

À la mairie de la ville de l’agglomération dijonnaise, l’information s’est diffusée comme une trainée de poudre. Si la présomption d’innocence est de mise, le service des ressources humaines de la municipalité avait convoqué par courrier les témoins, aujourd’hui, vendredi 21 mars pour ouvrir une enquête administrative.

Plusieurs témoins convoqués

Le courrier est signé de la directrice générale des services et aurait été reçu par quatre personnes au moins. Quatre personnes qui auraient été témoins des “graves accusations”, portées par une employée d’une école de la ville à l’encontre de l’actuel maire de la cité, désigné comme l’avoir agressée sexuellement. “Nous lui avions dit de crier la prochaine fois que ceci arriverait”, se souvient, sous couvert d’anonymat, une proche de la présumée victime.

Depuis novembre 2013, elle aurait été harcelée dans l’école où elle travaille. Elle aurait même plusieurs fois alerté la police et la presse locale. Jusqu’à dimanche dernier et cette scène surréaliste sur le marché. Les deux protagonistes se sont  affrontés selon plusieurs témoins. Des propos confirmés par le candidat socialiste à la ville, Louis Legrand. Pas question cependant pour lui, comme son concurrent, Jean Perrin de s’avancer sur la véracité ou non de ces dites rumeurs. “Elles sont là, mais nous n’en savons pas plus et ce n’est pas une façon de faire campagne”.

Du côté de l’équipe du maire sortant, on assure être irréprochable : “C’est un homme intègre, droit, consensuel, qui a le cœur sur la main”, expliquait Guillaume Ruet lors d’un meeting de campagne. “Il faut dénoncer ces rumeurs, ces insinuations douteuses. Jamais, il n’a répondu aux attaques”.

“Une enquête minutieuse et impartiale”

Selon plusieurs informations concordantes, une deuxième plainte aurait même été déposée il y a quelques jours. Incitant sans doute les services de la ville à ouvrir l’enquête administrative. Et l’entretien où ont été convoqués les collègues de la victime “vise à collecter des faits afin d’aboutir à une enquête minutieuse et impartiale”. Ils peuvent même, pour l’occasion, être accompagnés de la personne de leur choix.

Cette garde à vue intervient à trois jours du premier tour des élections municipales. Si les accusations se confirment, car il y a toujours la présomption d’innocence, la donne pourrait ainsi être totalement bouleversée.

La photo d’illustration et des commentaires jugés diffamants ont été supprimés sur demande de la Justice.

Les commentaires sont clos.

  1. Brenotisme…

    Dijon Autrement le vendredi 21 mars 2014 à 8h58

  2. Je viens de lire votre article et je me pose quelque questions tout de même. Comment se fait t’il que M. Rotger n’ai pas porté plainte en diffamation depuis le mois d’octobre c’était son droit face a de telles accusations si ce n’était justifié. Et pourquoi la mairie a t’elle envoyé cette lettre aux témoins avec des menaces de sanctions, je ne suis pas sur que ce soit la bonne démarche.

    Anonyme le samedi 22 mars 2014 à 10h09

  3. Je suis d’accord avec vous, pourquoi le maire n’a pas porter plainte pour diffamation depuis le temps.De quel droit la mairie se permet de convoquer les témoins étant donner qu’il y eu une enquête de la gendarmerie et en plus en menaçant les agents de sanctions. Les agents témoins ne sont ils pas protéger ?

    ANONYME le samedi 22 mars 2014 à 13h56

  4. Ou est-il parlé de sanctions?

    Anonyme le samedi 22 mars 2014 à 14h23

  5. Le maire a t il le coeur sur la main ou la main sur le coeur ?

    DSK le samedi 22 mars 2014 à 15h25

  6. https://m.facebook.com/profile.php?id=604756439605717

    Anonyme le lundi 24 mars 2014 à 20h51

  7. La délinquance manque donc tellement aux Chevignois qu’ils décident d en mettre un a leur tête

    Anonyme le mardi 25 mars 2014 à 0h32

  8. L’accusé a une interdiction d’approcher la victime ce qui est la moindre des choses. Mais cet homme est son patron, comment cela va t’il être possible ?

    Anonyme le mardi 25 mars 2014 à 1h08

  9. J’espère au moins que les femmes collègues de la victime la soutinnent, mais malheureusement tous le monde sait bien qu’il est plus facile de se mettre du côté du plus fort surtout si il y a des avantages à la clé.
    Honneurs au(x) témoin(s) la médaille de la ville devrait leur(s) être remise.

    Anonyme le mardi 25 mars 2014 à 11h44

  10. Que font les associations pour les femmes victimes de violences bouger vous non de dieu.

    Anonyme le mardi 25 mars 2014 à 11h47

  11. Je suis bien d’accord.

    Je dis que Jean PERRIN et son équipe devrait continuer au second tour.
    Peu importe ce que les chevignois qui ont voté rotger pensent de vous.
    Pensez à vos électeurs qui vous ont soutenus et qui vous soutiennent…
    Les électeurs de Chevigny qui ont voté au premier tour n’ont pensé à l’homme qui serait présumé innocent mais ils n’ont pas pensé à leur ville. c’est le principal dans une élection municipale!!!!

    s’ils préfèrent que la ville ne change pas, s’ils préfèrent les mensonges alors ils savent qui voter.

    moi je lance un appel à ceux qui se sont abstenus de voter : pensez à votre ville et vous vous pouvez retourner la situation et faire en sorte que rotger ne passe pas !!!!!

    Anonyme 2 le mardi 25 mars 2014 à 12h13

  12. Ceci n’est pas une manipulation nous avons malheureusement à faire à un maire à double personnalite ange par devant et démon par derrière je connait bien ce genre de personnage pour en avoir fait les frais dans une affaire similaire quelques années en arrière mais la justice est très minutieuse la vérité éclatera à la stupéfaction de beaucoup de monde laissons le temps au temps la dignité de cette femme sera retrouvée

    anonyme le mardi 25 mars 2014 à 13h57

  13. J’habite à Chevigny, Il y a quelque mois il se disait qu’un article était paru dans le bien public disant qu’un homme s’occupant d’une femme handicapée avait été condamné à 2 ans de prison pour les mêmes fait reprocher à Mr Rotger.
    Cette c’était la fille de Mr Rotger.
    Personne n’a crier au coup monté, au scandale … mais les élections étaient encore loin .
    Si quelqu’un retrouve cet article svp faites le paraître.

    Anonyme le mardi 25 mars 2014 à 14h11

  14. J’ai été sidérée de voir sur des photos du défilé du comité de soutien à Rotger vendredi, que ce monsieur ce trouve en tête de cortège car si je ne me trompe pas quant on est mis en examen sous contrôle judiciaire (j’ai vérifier sur le net) on a interdiction de se montrer dans toutes manifestation ou défiler…
    Plus étonnant encore sur une photo on y voit une femme portant une pancarte sur laquelle il est écrit “soutien à notre maire” cette femme habite à Quétigny.
    Qui fait de la manipulation…

    Anonyme le mardi 25 mars 2014 à 14h26

  15. Voici ci dessous l’article de la personne handicapée agressée:
    Regarder les commentaires en dessous et là je peux vous dire qu’il n’est pas soutenu. Chercher l’erreur

    hevigny-Saint-Sauveur : deux ans de prison pour l’agression sexuelle d’une personne handicapée
    Notez cet article :
    le 23/01/2014 à 05:07 | MARIE VINDY Vu 2185 fois

    Photo illustration LBP
    PARTAGER

    Envoyer à un ami

    Un dossier très inquiétant étudié ce mercredi par le tribunal correctionnel, de part la vulnérabilité de la victime d’abord, la personnalité de l’agresseur également, mais surtout, sur la possibilité qu’il a été donné à cet homme d’exercer le métier d’aide à domicile. Le prévenu, 62 ans, avait en effet toute la confiance de Melle L., lourdement handicapée depuis sa naissance. En chaise roulante, la victime à la barre a expliqué que, bien qu’autonome dans son travail et dans une partie des gestes de la vie quotidienne, elle avait cependant besoin d’une aide pour sa toilette et pour s’installer dans sa douche. Or, ce matin du 25 août, le prévenu s’est glissé dans son lit et au lieu d’un massage du bas du dos qu’il pratiquait régulièrement, il s’est adonné à de nombreuses caresses, sur les seins, les fesses, le pubis. La victime parle de gestes très explicitement sexuels, comme de mordiller les oreilles, embrasser le corps et proférer des obscénités.

    Le discours de l’agresseur n’est pas du même ordre. Le prévenu, qui reconnaît s’être allongé sur le lit, mais seulement sur les couvertures, et non pas sous les draps, avoue s’être laissé déborder. Mais déborder par quoi ? Car l’homme maintient que, s’il a eu ces gestes, c’est parce que Melle L. était non seulement consentante, mais qu’elle l’aurait encouragé.

    Parole contre parole

    La parole de l’un contre celle de l’autre, comme cela est souvent le cas dans ces dossiers. Mais comme le fait remarquer le président Aubertin, pourquoi, si la jeune femme avait tant apprécié, voire provoqué les caresses, porter plainte dès le lendemain ?

    « Elle était tétanisée, totalement à la merci de son agresseur » dira Me Guillemet, avocate de la victime, en écho à la déclaration de sa cliente qui ne s’explique pas pourquoi elle n’a rien osé dire, jusqu’au moment où elle a invoqué l’arrivée imminente d’un livreur pour faire cesser l’agression. Ces affirmations devancent bien sûr la plaidoirie de Me Garcia, à la défense, qui s’étonne que Melle L. n’ait pas affirmé avec plus de force son non-consentement.

    Les mécanismes de sidération ressentis par les victimes de viols ou d’agressions sexuelles sont bien connus, pourtant : « Peut-on prouver que le prévenu était conscient que Melle L. n’était pas consentante ? Peut-on démontrer qu’il avait l’intention de commettre une infraction ? » Les questions de Me Garcia sont justifiées, mais le passé de son client n’est pas de celui que l’on peut ignorer. Condamné en 2006 pour détention d’images pédopornographiques, son casier illustre l’expertise psychologique qui décrit un individu hautement préoccupé par sa satisfaction sexuelle.

    Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné Thierry Barbe à 3 ans de prison, dont un avec sursis et mise à l’épreuve.

    Vos commentaires

    Poster un commentaire
    sandrineLL 23.01.2014 | 10h44
    2 ans de prison?
    Après ses antécédents, comment laisser ce type de personnage exercer un travail “d’aide à la personne”???
    Je ne comprends pas les employeurs.
    et 2 ans de prison, ce n’est pas assez.
    signaler un abus
    kamou21 23.01.2014 | 09h26
    alors les bp nautes
    Ce fait divers n’est pas assez grave pour vous? La fin de l’article vous a surement fait passer l’envie de commenter.

    ANONYME le mardi 25 mars 2014 à 18h33

  16. Comme disait le général en son temps, ”les Français sont des veaux”, il semblerait qu’à chevigny il en reste encore un sacré paquet !

    content de pas habiter dans cette ville !
    les gens sont fous, qu’est ce qu’il leur faut pour qu’ils réagissent ?

    le général le mardi 25 mars 2014 à 23h29

  17. entre l’aide à domicile, le maire et je me souviens d’un curé il y a plus de 10 ans … chevigny est un nid à pervers et désaxés sexuels … personne ne fait rien ?
    je suis choquée que les habitants ne se rebellent pas, dans le temps ils auraient tous finis sur la place publique la corde au cou …

    Geneviève le mardi 25 mars 2014 à 23h39

  18. Le prêtre c’était en 1996, il a été arrêté alors qu’il n’était plus a Chevigny mais au sacré cœur. Toujours est il qu’a l époque il avait bénéficié d’un large soutien a Chevigny (ce n’était pas possible un homme si bon) toujours est il qu’il était bien coupable. Aujourd’hui nous retrouvons certaine personne qui soutenaient cet homme dans le comité de soutien du maire mis en examen, alors…..? Voir le lien: http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2007-01-25/la-france-passe-aux-aveux/920/0/92977

    Le prêtre le mercredi 26 mars 2014 à 1h07

  19. Notre Président Nicolas Sarkozy a passé 5 ans a nous demander de prendre fait et cause pour les victimes et non pour les délinquants, a Chevigny il semblerait que l’on pense l’inverse, Chevigny est elle vouée a devenir une zone de non droit dans l’avenir?

    Et la logique le mercredi 26 mars 2014 à 1h33

  20. c’est un peu gros… si les faits sont avérés, pourquoi attendre 5 mois avant de l’entendre par la gendarmerie ??? juste 3 jours avant les élections, comment ne pas croire au complot ?? notre maire actuel ne ressemble pas trop à DSK, faut pas exagérer quand même

    claude le mercredi 26 mars 2014 à 8h34

  21. on lui a déja fait le coup il y a trois mois de lui annoncer un cancer imaginaire !! maintenant le harcèlement sexuel avec une main aux fesses !! ca ressemble vraiment à des peaux de banane tout ca.. et ca me donne même envie d’aller voter dimanche !!

    eric le mercredi 26 mars 2014 à 8h36

  22. Le jour ou ce sera leur femme ou leur fille qu’elle sera la réaction de ces gens qui le soutienne.

    Et la logique le mercredi 26 mars 2014 à 9h44

  23. UNE MARCHE DE SOUTIEN pour cette personne qui a déposé plainte est organisée ce VENDREDI 28 MARS à 18h.
    RDV PLACE DE LA MAIRIE AVEC VOS AMIS ET VOTRE FAMILLE.
    Ne la laissons pas dans l’oubli.
    VENEZ !
    https://www.facebook.com/events/1496890760538506/?ref_newsfeed_story_type=regular

    Marche de Soutien le mercredi 26 mars 2014 à 9h52

  24. @ Claude
    Les 5 mois d’attente sont dûs à la peur de se prononcer, puis à la lenteur de notre police. Ce qui a acceléré l’interpellation est ce courrier. Sont-ils malins !!!!!

    Marche de Soutien le mercredi 26 mars 2014 à 10h02

  25. On y sera avec plaisir. Enfin quelques personnes qui pensent à la victime.
    Venez nombreux soutenir la victime. Elle en a besoin. Avez vous vu dans l’état qu’elle était sur le reportage de FR3 ? Ne la laisser pas tomber.

    Marche de soutien le mercredi 26 mars 2014 à 12h40

  26. ANONYME OUI BIEN SUR QUE NOUS SERONS LA. EN TETE DU CORTEGE POUR DEFENDRE NOTRE COLLEGUE.ET SA FAMILLE EST CE QUE VOUS SAVEZ QUE CETTE MAMAN A DEUX ENFANTS.DONT UN HANDICAPE… PENSEZ A ELLE ET A TOUTE SA FAMILLE.NOUS LES COLLEGUES NOUS AURIONS BESOIN DE SOUTIEN.MAIS PERSONNE SE MANIFESTE. A PART DES REFLEXIONS OU DES MAUVAIS REGARDS. JUSQU?,OU CA VA ALLER? IL EST TEMPS QUE TOUT RENTRE DANS L’ordre;j’habite a chevigny depuis de nombreuses annees et je n’ai jamais connu un climat comme ca;;;;quelle honte….ALORS SOUTENEZ NOTRE COLLEGUE VENEZ NOMBREUX VENDREDI SOIR NOUS AUSSI MARCHERONS LA TETE HAUTE….ETMERCI POUR ELLE.

    Anonyme le mercredi 26 mars 2014 à 14h03

  27. une marche silencieuse est prevue pour la victime ce vendredi 28 mars, rendez vous compte que l’on nous menace de nous jeter des oeufs, on nous appelle la basse court, ceci est écrit sur le fb de mr rotger, est ce normal? Donc si nous ne sommes pas d’accord sur le principe de “droit de cuissage” nous sommes traités de la sorte? RASSUREZ MOI nous sommes toujours en democratie? Je commence à en douter. Les gens ne se rendent pas compte qu’ils se trompent de victime, la victime c’est elle et non lui. Je suis consternée par ce qu’il se passe c’est honteux!!!!!!

    anonyme le mercredi 26 mars 2014 à 18h39

  28. Pour les personnes qui viennent à la marche, prévoyez des parapluies car les amis de Mr ROTGER veulent lancer des oeufs. C’est sur facebook.

    ANONYME le mercredi 26 mars 2014 à 20h49

  29. je vous invite, vous les incrédules à faire quelques recherches sur le net un exemple parmi tant d’autre: http://www.numerama.com/f/118605-t-liste-des-condamnations-penales-des-elus-ump.htmle
    Moi perso je me dit pourquoi un petit maire de rien se gènerait

    Anonyme le jeudi 27 mars 2014 à 11h52

  30. C’est vachement bien Facebook on y trouve plein de chose,habitant Chevigny depuis longtemps je connais pas mal de monde, sur le Facebook de Rotger beaucoup de ses “amis” sont employés à la mairie.
    Ho homme de pouvoir accorde moi tes grâces.

    Anonyme le jeudi 27 mars 2014 à 12h28

  31. C’est vrai que c’est bien Facebook mais aussi c’est dangereux.
    La victime présumée pourra faire le tri entre ceux qui soutienne le maire, ceux qui seront à la marche de soutien, à mon avis il lui restera une dizaine ou même moins de vrais collègues
    Les autres auront l’air bien bien bien bien con.

    Anonyme le jeudi 27 mars 2014 à 12h37

  32. J’espère que nous aurons la présence de M. Sauvadet a cette marche du fait qu’il était ministre du gouvernement qui disait qu’il faut défendre les victimes, ce serait logique et réconfortant pour cette femme.

    Anonyme le jeudi 27 mars 2014 à 19h05

  33. Une autre employée municipale a été agressé en sortant du travail. Les amis de Mr ROTGER lui ont tirer les cheveux, cracher dessus et injurier de propos racistes. Il faut que cela cesse. Comment cela va finir. Le personnel municipal vit dans la terreur. Il y en a qui vont faire leur courseS à l’extérieur de Chevigny car ils ont peur. Alors venez soutenir la victime présumé demain à 18 heures place de la mairie a Chevigny St Sauveur.

    ANONYME le jeudi 27 mars 2014 à 20h49

  34. @ anonyme (sont-ils nombreux)
    pour certains des anonymes : petits vous êtes, naïfs surtout!
    Quelle conviction vous pousse à soutenir cette personne? Vous y étiez quand c’est arrivé? Forcément non donc please be quiet!
    pour les autres ne laissez pas l’intimidation l’emporter. Demain le nombre de participants sera grand et aussi de qualité. A la grande surprise de tous cette manif silencieuse aura plus d’impact que cette ignoble balade scabreuse de vendredi dernier.
    Emmenez vos oeufs, jetez les et sachez par avance que la police sera derrière vos fesses! Et pas qu’elle !
    Soutien à la marche. Venez! Arrêtez de craindre le même pas élu et ses sbires.

    Marche de Soutien le jeudi 27 mars 2014 à 23h42

  35. Courage à la présumée victime (puisque la loi nous oblige à utiliser ce terme)
    Comment une personne mise en examen peut se permettre de parader devant toute la population Chevignoise le jour des élections. Une personne agressée souffre actuellement. Il faudrait peut-être réfléchir à la violence de l’acte, ne pas oublier qu’il y a des témoins. Elle ne peut pas s’expliquer, elle se fait injurier, menacer. Elle n’a pas beaucoup à gagner dans cette affaire. Au contraire elle va perdre son travail. Mais oui car même si le maire sortant est dans l’obligation de la reprendre à la mairie elle va souffrir. Mise en quarantaine, regard des autres etc….. Mais voyons pour certains elle le fait pour de l’argent. Soyons réaliste, elle a tout à perdre la pauvre. Son affaire n’a rien avoir avec une certaine histoire DSK.
    Dans le doute on s’abstient de porter des jugements et on réfléchit à la définition de la garde à vue et de la mise en examen voir ci-dessous.
    Définition de garde à vue
    La garde à vue est une mesure de privation de liberté prise par un officier de police judiciaire pour maintenir à la disposition des enquêteurs le suspect d’un crime ou d’un délit. Cette mesure doit constituer l’unique moyen de parvenir à certains objectifs comme empêcher que la personne ne modifie les preuves, ne fuie ou ne consulte ses complices.
    Définition de mise en examen :
    Une personne impliquée dans une affaire ne peut être mise en examen par un juge d’instruction que si au moins une des 2 conditions suivantes est remplie :
    le juge d’instruction la soupçonne d’avoir été auteur ou complice des infractions dont il est saisi et il existe des indices graves et concordants à l’appui de ces soupçons,
    la personne impliquée a été entendue comme témoin assisté et demande d’elle-même à être mise en examen.

    Faire une marche pour elle c’est super, mais vous savez comme moi que de nombreuses personnes vont regretter de ne pas pouvoir y aller pour les raisons suivantes :
    travail
    peur de perdre son travail
    peur des réactions des autres etc……..
    Courage à vous Madame qui êtes la victime “présumée”

    Anne le jeudi 27 mars 2014 à 23h55

  36. Bonjour à tous. Quand une victime veut tout simplement aider une autre victime et des citoyens à faire les bons choix tant pour aider la victime qui est dans un enfer que je connais bien et les citoyens cela donne un article dont voici le lien:

    http://le-bourget.over-blog.com/article-juger-autrui-c-est-se-juger-shakespeare-123123830.html

    J’ai un point commun avec la victime j’en suis aussi une et avec vous tous guillaume ruet qui dans ma ville est directeur de cabinet du maire; merci pour l’attention et bonne journée

    marie neige sardin le vendredi 28 mars 2014 à 10h13

  37. Merci pour cet article, effectivement c’est très troublant.
    comment peut on encore croire ses messieurs ?
    Moi je soutiens la victime “présumée” (malheureusement il faut dire ainsi)
    Ps venez nombreux à la marche silencieuse organisée ce soir pour la soutenir, rdv 18h devant la mairie.

    Anonyme le vendredi 28 mars 2014 à 11h05

  38. Il semblerait que très peu de collègues seront présent se soir.
    Y aurait t’il eu des pressions du genre si vous y allez je vous confisque votre cafetière et votre pendule.
    Aux collègues de la victime présumée, priez pour ceci ne vous arrive jamais, et si cela devait vous arriver, priez pour que l’on vous écoute, que l’on vous croie, et surtout que vos collègues vous aide et vous soutienne.

    Anonyme le vendredi 28 mars 2014 à 11h21

  39. Parce qu’une victime peut en cacher une autre je vous invite donc à apporter votre soutien via ce groupe:
    https://www.facebook.com/pages/Soutien-%C3%A0-la-victime-pr%C3%A9sum%C3%A9e-du-maire-de-Chevigny-Saint-Sauveur/604756439605717

    marie neige sardin le samedi 29 mars 2014 à 10h09

  40. Les élus , un certain reflet d’une certaine société: http://www.metronews.fr/municipales-2014/patrick-balkany-alain-agostini-quand-nos-elus-derapent/mncB!t3l3B334vCWCA/

    Anonyme le samedi 29 mars 2014 à 21h12

  41. Je crois que les électeurs s en fichent , tant que la victime n’est pas leur fille ou leur mère. Monde ingrat

    Anonyme le samedi 29 mars 2014 à 21h29

  42. Il a de la chance que les prisons sont pleines, avant il aurait été mis en préventive

    Anonyme le samedi 29 mars 2014 à 21h32

  43. le temps nous dira qui à réellement eu raison de marcher
    pour montrer son indignation.Même si j’ai déjà mon opinion.
    Par contre ce jour là chacun devra assumer ses actes.

    Cricri le samedi 29 mars 2014 à 23h48

  44. bonjournous sommes alles jusqu’au bout por soutenir notre collegue;helasque des desillusions!nous aurions souhaiter avoir plus de collegues avec nous.ON VA ENTENDRE…JE N’avais pas le temps:ou je ne suis pas au courant;;;; c4EST TRISTE NOUS POURRONS NOUS REGARDER DANS UNE GLACE EEN AYANT EU LE SENTIMENT D’avoir fait ce que tout le monde aurait du faire soutenir la victime;je souhaita a tous ces gens bien pensants catholiquescroyants allant a la messe tous les dimanches!et faisant la morale ;en disant non non.NOUS NE SAVIONS PAS§PAS MICHEL!mais si!….NOUS TE SOUTIENDRONS JUSQU’au bout. BON COURAGE A TOI LA VICTIME;et a ta famille a bientot;

    anonyme le dimanche 30 mars 2014 à 8h39

  45. Ne vous laissez pas impressionné par un regard et encore moins par des menaces car comme li dit Kessel “toute personne qui menace ou exige perd tout droit à la courtoisie” en attendant voici mon dernier article comme un cadeau à toutes les victimes dans l’ombre et un jour dans la lumière.
    http://le-bourget.over-blog.com/article-un-directeur-de-cabinet-indigne-de-ses-fonctions-123146866.html

    marie neige sardin le dimanche 30 mars 2014 à 9h38

  46. BONSOIR.QUE DES REGRETS MERCI POUR LA SOLIDARITE DES COLLEGUES.POUR LA MARCHE DE VENDREDI SOIR.PEUT ETRE VOUS VOUS REVEILLEREZ UN PEU PLUS TARD/ EN DISANT SI J’AVAIS SU! regardez bien la definition de la mise en examen et que ca veut dire! reflechissez ….. A CE MOMENT LA VOUS VOUS POSEREZ DES QUESTIONS.AH!si j’avais su la victime a eu le courage de parler.ET JE N’y ai pas cru comme bon nombre de personnes;

    anonyme le lundi 31 mars 2014 à 21h37

  47. A Nino Senz’s
    J’ai retrouver une vidéo de Mr Ruet sur France 3 Bourgogne jt de 19/20 du 20 mars.

    Anonyme le mardi 1 avril 2014 à 14h08

  48. Il se dit que Des pressions et des menaces ont été faites sur le personnel afin qu’ils n’aillent pas à la marche en soutien à la victime présumée de Chevigny St Sauveur.
    A quand le lynchage en place publique des témoins…

    Anonyme le mardi 1 avril 2014 à 14h17

  49. OUI JE PENSE QUE DES PRESSIONS ONT ETE FAITES SUR CERTAINES PERSONNES QUI AURAIENT DU ETRE PRESENTES A LA MARCHE DE VENDREDI SOIR DANS LES RUES DE CHEVIGNY SAINT SAUVEUR?MAIS OU SONT ELLES PASSES?EN ATTENDANT CETTE MARCHE S’est passee dans le calme et le respect pour la victime.QUE DES PANCARTES RESERVEES AU SOUTIEN DE LA VICTIME.DE LA DIGNITE! du respect!que des collegues et des amis de la victime qui ont defiler.PAS DE RECUPERATION POLITIQUE….MARCHE SILENCIEUSE POUR SOUTIEN A LA VICTIME PAS DE DRAPEAU TRICOLORE PAS DE MARSEILLAISE…. PAS DE GARDE DU CORPS….

    anonyme le mardi 1 avril 2014 à 21h22

  50. chevignoises et cheminots aujourd’hui je m’adresse à vous qui avaient voter pour Mr le maire sortant et sa liste.est ce que vois savez que Mr rien n’Habite même pas chevigny ni travaille sur la commune.et c’est cet homme qui va diriger la ville pendant 6ans nous ne le connaissons pas parce qu’il est bourgetin… quand ce Mr se promène ds notre commune.il ne salue même pas les habitants..et si l’affaire se déclare …..qui va prendre la mairie…avez vous pense à la victime?et à sa famille.également …il est trop tard.mais la vérité va éclater au grand jour..vous direz à ce moment la
    ah c’était vrai …..affaire à suivre

    anonyme le vendredi 4 avril 2014 à 10h55

  51. bonsoir aujourdhui je fais part de mon soutien a la presumee victime puisqu’il faut l’appeler comme ca.C’est bizarre nous ne voyons plus personne se promener dans chevigny saint sauveur.MAIS QUEQUEFOIS AU COURS DE RENCONTRES NOUS APPRENONS DES NOUVELLES CONCERNANT L’affaire. AH!bon c’est donc vrai cette histoire. EH BIEN OIU N’ayons pas peur de le dire. LA PHRASE QUI REVIENT LE PLUS SOUVENT” quelle honte! et nous avons vote pour cette liste!… EH OUI!et ce mr adjoint a la securite qu’a t’il fait pour la victime; rien et nous allons etre diriger par cet homme qui sera la qu’une fois par semaine a chevigny;que va devenir note commune! et les employes municipaux! qui se plaignent dUNE MAUVAISE AMBIANCE… QU’ont ils fait pour soutenir la victime!rien a part la salir.REFLECHISSEZ UN PEU A TOUT CA! et priez pour que ca ne vous arrive pas a vous ou a votre entourage. APRES IL SERA TROP TARD. COGITEZ BIEN TOUTES LES PERSONNES BIEN PENSANTES…. ET NE FAITES PAS LA MORALE AUX AUTRES… MERCI ET BONSOIR

    anonyme le vendredi 11 avril 2014 à 21h18

  52. Le commentaire a été supprimé.

    Anonyme le lundi 30 juin 2014 à 14h46

  53. Le commentaire a été supprimé.

    babou le jeudi 3 juillet 2014 à 23h12

  54. Le commentaire a été supprimé.

    anonyme le mardi 8 juillet 2014 à 21h15

  55. Le commentaire a été supprimé.

    anonyme le mardi 8 juillet 2014 à 21h33

  56. Le commentaire a été supprimé.

    babou le lundi 14 juillet 2014 à 6h34

  57. (…)

    Candido le mercredi 20 août 2014 à 15h52

  58. il y a des vérités qu on a pas le droit de taire ,il existent des vérités pour lesquelles ce serait une faute que de se taire…il est clair qu il est des cas ou ne pas dire la verité est une lacheté et la dire une forme de COURAGE !!!L ideal reste une société ou la verité est une VALEUR (…Une partie de ce commentaire a été supprimée) … HA la morale s écroule !!!

    to be or not to be le mercredi 20 août 2014 à 19h15

  59. bonjour (…)

    anonyme le jeudi 28 août 2014 à 11h17

  60. Marion Chevassus

    Chers commentateurs, veuillez bien comprendre que ces colonnes vous sont ouvertes dans le strict respect des personnes citées. Le Miroir est un média d’information et non un lieu de vindicte populaire, toute l’équipe de la rédaction demande aux lecteurs de bien vouloir attendre le verdict de la justice sur le dossier. Chaque Homme est, selon la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, réputé innocent tant que sa culpabilité n’a pas été légalement prouvée.
    Merci pour votre compréhension ainsi que votre modération.

    Marion Chevassus le mercredi 10 septembre 2014 à 16h53