Alain Houpert souhaite renforcer la police municipale pour lutter contre la délinquance

, sénateur UMP de Côte-d’Or et candidats aux Municipales de Dijon, annonce qu’il “assume” sa décision de renforcer la police municipale dans la ville.

“Les statistiques officielles des crimes et délits sur la zone urbaine de la Côte  d’Or  pour l’année  2013 confirment cette tendance alarmante : + 17,9 % pour les cambriolages de résidences principales, + 7,2 % pour les  atteintes  à  l’intégrité  physique  (dont  +  9,5  %  pour  les  violences sexuelles)”, détaille-t-il.

Il annonce également l’introduction de nouvelles caméras de surveillance, jugées plus utiles pour les Dijonnais “que  le  relogement  des  anarchistes  des  Tanneries pour un coût d’ 1,6 millions d’euros aux frais du contribuable”.

A lire ci-dessous l’intégralité du communiqué de presse d’Alain Houpert : 

Depuis le début de l’année, pas une semaine sans que des faits graves mettant en jeu des vies humaines ne défrayent la chronique à Dijon.

Trois personnes ont été blessées à l’arme blanche rue Berbisey le 8 mars dernier, un jeune homme a été poignardé en passant place Darcy le 31 janvier, un jeune de 27 ans est décédé le 19 janvier à la suite d’une agression à quelques mètres de la place de la République.

La délinquance se manifeste également par des voitures incendiées dans plusieurs quartiers, des rodéos, des cambriolages en série, des braquages de commerces, du trafic de drogue en plein essor.

Les statistiques officielles des crimes et délits sur la zone urbaine de la Côte d’Or pour l’année 2013 confirment cette tendance alarmante : + 17,9 % pour les cambriolages de résidences principales, + 7,2 % pour les atteintes à l’intégrité physique (dont + 9,5 % pour les violences sexuelles).

Le maire sortant refuse de prendre en compte cette réalité. La meilleure preuve : le mot ” sécurité” n’apparaît pas une seule fois dans les 16 pages de sa plaquette de campagne.

Sa mesure phare est d’augmenter les effectifs de la «brigade verte ». À l’écoute des Dijonnais, j’assume ma décision de renforcer la police municipale dans notre ville avec des agents plus nombreux et mieux équipés.

Ils seront présents dans tous les quartiers et pourront intervenir 24h/24 en fonction des besoins. La vidéoprotection sera étendue à l’ensemble des quartiers avec l’acquisition très rapide d’une cinquantaine de caméras mobiles.

Cette dépense nous paraît plus utile pour les Dijonnais que le relogement des anarchistes des Tanneries pour un coût d’ 1,6 millions d’euros aux frais du contribuable.

Les commentaires sont clos.

  1. Rhhhoooo….Ça racole des voix au FN qui est pressenti à un très bon score????

    PaulUneToutel le jeudi 13 mars 2014 à 16h11